AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue

sur HND jeune freluquet ! :ouh:
pour éviter tout malaise, merci d'aller lire les annexes le plus rapidement possible ! :you: :ouh:

Partagez | 
 

 we are all someone else's monster. (eris)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

walk in harmony

▲▼ fils reliés : 54
▲▼ implanté depuis : 27/12/2016
▲▼ avatar : lee ji eun (iu).
▲▼ crédit(s) : moi-même, myrtille.

▲▼ âge : vingt-trois ans à souffrir de tes imperfections.
▲▼ race : humaine, la peau te colle aux os alors que ta vie s'échappe un souffle à la fois.
▲▼ métier : escroc, arnaqueuse, ombre hantant les rues de neo.

▲▼ dans tes poches : divers couteaux, quelques eons volés, une fausse carte d'identité.




- heroes never die -

MessageSujet: we are all someone else's monster. (eris)   Mar 27 Déc - 1:28




a liar, a thief, and utterly without conscience.

eris
im

nom ▲▼ im, vestige du passé. mémento de ces dix neuf années perdues à tenter d'être ce que tu n'étais pas, à te blâmer de ne pas être à la hauteur des attentes que ton entourage avait de toi. maintenant simple rappel de tes origines, de tes débuts et de cette noirceur qui s'est installée en toi. prénom ▲▼  autrefois, tu répondais au nom de nora. on a tenté de t'effacer de l'histoire, de te retirer tous tes droits. pour te protéger, de ceux qui te voulaient du mal, tu as adopté le prénom d'eris après la déesse grecque de la discorde. âge ▲▼  vingt-trois années à parcourir néo. origines ▲▼  ta famille est coréenne et c'est leur sang qui coule encore dans tes veines. lieu de naissance ▲▼néo, la grande ville t'as vu naître, grandir et mourir une première fois. métier ▲▼ escroc, arnaqueuse, voleuse, rien n'est trop dégradant pour eris, enfin, tant que le salaire en vaut la peine. situation sociale ▲▼ tout dépend du pigeon du jour, de ta chance, des aléas de la vie. tu te gardes néanmoins une petite cagnotte cachée qui te permettrait de recommencer. situation émotionnelle ▲▼ ton temps est occupé à autres choses. il n'y a de la place que pour la revenche et la rancoeur en toi. orientation sexuelle ▲▼ bisexuelle qui n'a pas de temps à perdre avec l'amour ou les sentiments, les plaisirs charnels t'interpellent beaucoup plus. position dans les partis ▲▼ tu ne t'es attachée à aucun parti. tu es tiraillée entre les valeurs pro-omniaques que ta famille t'a apprise et par ta propre rancoeur envers cette copie de métal qu'ils ont créée pour te remplacer. traits de caractère ▲▼ rancunière, rusée, agile, fière, égoïste, indépendante, méfiante, bon instinct, perceptive, observatrice. avatar ▲▼ lee ji eun (iu). crédits ▲▼ gif hunt sur tumblr.

Sourires faussés


Néo pour toi, c'est le renouveau ou le déclin ? ▲▼ autrefois, un renouveau, Néo a perdu de son lustre à tes yeux. tu ne la vois plus comme avant, tout comme ta vision du monde a changée. Néo pour toi, c'était le rêve familial, l'utopie de paix et d'équilibre. endroit où l'innovation rendait tout possible. tu n'es pas encore atteint le point de non retour, mais tu baignes dans la noirceur de la ville. l'étincelle de l'espoir s'éteignant de tes yeux un peu plus chaque jour, alors que tu fais les poches des malheureux qui croisent ton passage.
Plutôt guerre ou plutôt paix ? ▲▼ ni l'un ni l'autre. la vie t'as appris que la paix ce n'est qu'une illusion. chaque lumière jette une ombre, et de même, il ne peut y avoir de paix sans guerre. tu l'as réalisé il y a 4 ans, quand on t'a jeté de la maison qui t'avait vu grandir comme une tâche qu'on voulait effacé, un bugue à régler. tu es vengeresse, tu ne ferme pas les yeux devant la violence et n'hésite pas à l'utiliser si cela sert tes intérêts. tes ennemis diront que tu es guerre, incarnation de la destruction et de la vengeance. tes amis et alliés, s'ils se cognent toujours à ta carapace, savent néanmoins que tu n'es qu'une victime. victime qui s'est vue retirée la vie par ceux qui lui avait donnée, par ceux qu'elle tenait près de son coeur. tu es loin d'être paix, mais tu ne souhaites pas t'abandonner à la violence de la guerre...
Comment perçois-tu l'avenir ? ▲▼ ton avenir... difficile à dire. tu ne t'es jamais vraiment arrêtée pour y penser. tu es réaliste, tu sais que ta fin ne sera pas glorieuse. tu finiras sans doute brisée dans une ruelle sale de Néo, oubliée. disparue sans que quiconque s'en rende compte après que tu te sois attaquée à la mauvaise personne. tu refuses néanmoins de périr avant d'avoir régler le score avec ta famille. c'est la force derrière tes actions, c'est ce qui te pousse à te lever le matin.
l'avenir du monde, ça te passe six pieds au-dessus de la tête. t'arrive à peine à garder la tête hors de l'eau, t'as les bras plein avec ta propre merde. t'as pas un esprit chevalier, t'es égoïste, toi tu passes avant qui que ce soit. dans ton monde, c'est chacun pour soi, au risque de finir les entrailles à l'air dans un coin.


Wipe you clean with dirty hands

Âme
cachée


i. tu es née riche, difficile de le voir aujourd'hui sous les airs que tu prends. mais ceux qui sauront te trouver dans la foule, ceux dont les yeux t'observeront sous toutes tes coutures. ces êtres particulièrement observants verront à travers ton jeu, ils verront les vestiges passés d'une éducation stricte dans ta façon de te tenir droite, dans ta grâce naturelle peut importe ce que tu fais. ceux qui y prêtent l'oreille pourront entendre la minime hésitation, preuve que le slang et les insultes n'est pas ta langue première. derrière l'apparence impitoyable que tu prends, la noblesse de ton éducation transparet malgré tous tes efforts.

ii. ta honte personnelle, la honte de ta famille, ton secret le plus gardé... t'es une quiche avec l'électronique. t'y comprends rien à tout ce charabia. dans cette ville où tout tourne autour de l'électronique, toi, riche héritière d'une compagnie de création d'omniaque, tu ne comprends rien à ce qui se passe autour. tu as essayé, dieu seul sait à quel point tu as essayé. des nuits entières passées sur des livres, des dizaines de tuteurs dont on avait bien graissé la patte pour garder le secret de l'humiliation que tu étais. des heures entières perdues à essayer alors que jamais tu ne serais à la hauteur.

iii. tu as toujours adoré les omniaques. ils étaient des êtres incompréhensibles pour toi, un peu comme des miracles vivants. tu ne comprenais pas ce qui se passait derrière le métal et les fils, mais tu t'en foutais un peu. t'aimais juste partager tes jours à leur côté. ton amour s'est estompée avec l'événement. tu éprouves toujours un profond amour pour ce qu'ils sont, mais il y a aussi une haine qui te ronge de l'intérieur. tu ne sais pas comment faire la paix avec ces sentiments si forts et opposés.

iv. tu sais pas gérer tes sentiments. t'as la mauvaise habitude de tout garder pour toi, de faire comme si rien te touchait, comme si t'étais impassible. au fil des mois, t'as trouvé que c'était la façon la plus facile de faire croire aux autres ordures qu'il valait mieux pas se fier à ta gueule d'ange pré-pubère. t'as des excès de colère, t'aimes pas qu'on te rétorque. mais au final, y'a rien de vrai, c'est que des paillettes que tu lances quand ça t'arrange alors que tes vraies émotions s'empilent à l'intérieur. ça fait 4 ans maintenant que t'as explosé pour la dernière fois. cette nuit-là, t'avais tellement versé de larmes que tu t'es jurée que t'avais assez pleurer pour le reste de ta vie.

v. t'es une créature de la nuit. alors que tout le monde dort, tu fais tes trucs. t'as toujours été comme ça, mais depuis que t'es à la rue, ça t'a servit pour plus d'une occasion.

vi. tout ce que tu voulais de la vie, c'était quelque chose de tranquille, sans soucis. t'as jamais voulue être l'héritière de la fortune des Im, pas plus que tu voulais diriger un empire du haut de ta tour en verre. t'aurais aimé naître comme madame, monsieur tout le monde. assez d'argent pour ne pas s'en préoccuper activement, un ptit boulot agréable comme pâtissière... une vie sans tracas, tout ce qu'il y a de plus normal. ironie du sort que tu te retrouves aux deux extrémités, coupées de la vie banale que tu convoitais.

vii. rouges, blonds, bruns et noirs, longs et cours, lisses et bouclés, tes cheveux changent constamment. la peur d'être reconnue par les espions de tes parents ou des divers ennemis que tu t'es fait... mais aussi simplement parce que tu aimes le changement. cet engouement pour le déguisement te sert particulièrement bien lors de ton travail. ajoutons à cela ton intuition et ta capacité à improviser, tu prends divers rôles avec facilité.

viii. comme tout le monde tu as tes peurs. les hauteurs te font trembler, et les insectes en tout genre, s'ils entrent en contact avec ta peau, te donnent envie de crier. il y a aussi quelque chose dans le toucher soudain. ton corps se tend quand tu sens la main d'un autre se poser sur toi et que tu ne t'y attendais pas, ou que tu ne l'avais pas vu. pire encore, tu ne supportes pas les mains sur ton cou, que ce soit avec affection ou violence. lorsque cela arrive, tu te retrouves transportée à cette soirée quatre ans plus tôt, tu revis cette nuit comme si tu y étais encore, et tu ne vois plus rien du présent, complètement aveuglée par ton passé.

ix. ta jambe droite est une prothèse que tu as été forcée d'acquérir quelques semaines après l'événement. quelques semaines additionnelles te permirent de prendre contrôle de ce membre étranger. ton homoplate droites et ton épaule sont dans un état tout aussi pitoyable. Des marques de brûlures allant du premier degré au troisième ornent ta peau autrement vierge de marques.

x. autant tu ne veux pas t'attacher à qui que ce soit, autant tu as peur d'être seule. quand tu n'as pas de travaille à planifier, de magouille en cours, de quoi occuper tes pensées, tu ne peux pas rester seule avec ta paranoia et tes pensées.  il n'est donc pas rare de te voir dans un bar ou même au red lips. certains auront même la chance de t'avoir dans leur lit pour la nuit et de voir la place que tu avais occupée froide et vide dès les petites heures du matin.


- HEROES NEVER DIE -



Dernière édition par Eris Im le Jeu 29 Déc - 1:17, édité 18 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

walk in harmony

▲▼ fils reliés : 54
▲▼ implanté depuis : 27/12/2016
▲▼ avatar : lee ji eun (iu).
▲▼ crédit(s) : moi-même, myrtille.

▲▼ âge : vingt-trois ans à souffrir de tes imperfections.
▲▼ race : humaine, la peau te colle aux os alors que ta vie s'échappe un souffle à la fois.
▲▼ métier : escroc, arnaqueuse, ombre hantant les rues de neo.

▲▼ dans tes poches : divers couteaux, quelques eons volés, une fausse carte d'identité.




- heroes never die -

MessageSujet: Re: we are all someone else's monster. (eris)   Mar 27 Déc - 1:28



Leave the horror here

Try
again



brick by brick, i will destroy you.
Tu ne t’y attendais pas. Tu traversais les rues familières de Néo en toute candeur. Dix neufs ans à tourner à ce coin de rue, à passer devant ce complexe. Et pourtant, c’est sorti de nulle part. Deux mains t’ont agrippé par les épaules, tu te trouves projetée contre un mur et ton souffle est coupé. Tes yeux arrivent à peine à se concentrer sur ton assaillant que tu sens ses mains se poser sur le cou svelte et serrer. Tes mains se posent sur les siennes dans une tentative pathétique de te libérer. La peur t’envahit alors que tu ressens le manque d’oxygène. Tes yeux s’emplissent de larmes et roulent finalement dans leur orbite alors que tu es entrainée dans l’inconscience. Pourquoi… une question sur les lèvres, jamais prononcée, mais qui te hantera pour les années à venir.

Dans la noirceur de l’inconscience, tu sens quelque chose de froid sur ta joue. Le reste de ton corps semble être dans la même situation, et il ne te faut pas très longtemps pour comprendre que tu es allongée sur une table. Tu entends des voix lointaines, le bruit de différentes machines, et la peur te reprends au ventre. Tes amis t’ont déjà raconté des histoires d’horreur… de riches héritiers kidnappés pour une rançon, certains tués avant d’avoir une chance à la vie. Tu fermes les yeux plus fort. Naïvement, tu te dis que ce n’est peut-être qu’un cauchemar et tu arriveras avec la force de ta pensée à te réveiller. C’est néanmoins la voix de ton père que tu reconnais. Tu ouvres les yeux, l’espoir faisant battre ton cœur à toute allure. Tu vois sa silhouette au loin, en train de donner des ordres à un homme en sarreau blanc. Tu veux te lever, lui faire un signe de la main, mais tu ne peux pas bouger. Ton corps entier est immobilisé contre la surface froide. Ton père se retourne et son regard trouve le tien. Tu le supplies de t’aider, de te donner une autre chance, mais ton sablier manque de temps. Il hésite une seconde à peine avant de te tourner le dos, de t’abandonner à ce sort qu’il t’a réservé. Il s’arrête un peu plus loin pour caresser la joue d’un corps immobile. Et malgré la peur, malgré l’envie de croire qu’un happy ending existe encore pour toi, tu sais que ce corps est identique au tien. C’est la dernière chose que tu vois avant que tu ne sentes une aiguiller percer ta peau et t’injecter quelque chose. Tu découvres rapidement que c’est un anesthésiant quand les sensations disparaissent de ton dos. Tu vois les outils et les tissus imbibés de sang faire le voyage entre ton corps et la table. Tu entends le bruit des appareils qui donnent tes signes vitaux. Tu entends le cri du chirurgien quand la puce a un court-circuit, mais tu ne sens pas l’électricité qui court sous ta peau. Tu sens par contre l’odeur de la chaire brûlé, et tu sens le contact se couper avec ta jambe droite, comme si quelqu’un avait simplement éteint le courant. Tu ne sais pas exactement ce qui se passe ensuite, mais tu penses qu’on t’injecte finalement un anesthésiant général puisque tes paupières se ferment seules.

Il te faut deux jours pour revenir à toi. Ton corps entier est douloureux, à un tel point que tu peux à peine garder les yeux ouverts. Ton dos et ton épaule droite en particulier. Tu ne peux pas le voir, mais la peau est rouge et des cloques sont apparues à quelques endroits alors qu’à d’autres, il n’y a qu’une pellicule blanche propre aux brûlures de troisième degré. Tu vois des rues, des gens passés, des voitures. Ta gorge est trop sèche pour que tu arrives à dire quoi que ce soit. Tu ne reconnais pas tout à fait les entourages. Tu sais qu’il s’agit toujours de Néo pour avoir entendu des passants parler d’endroits que tu connaissais plus ou moins. Il te faut une journée supplémentaire à vaguer entre la conscience et l’inconscience. Alors que le troisième jour se couche finalement, tu te tentes à bouger. Les doigts gauches, droits, les orteils gauches… et tu tentes de bouger ceux de droites, mais rien. Ils ne bougent plus… Tu paniques alors que tu te souviens de tes derniers moments de consciences et tes mains tremblantes se posent sur ta cuisse. C’est une sensation étrange, plus tu touches haut, plus tu sens la présence de tes mains, mais rendu à la mi-cuisse, c’est comme s’il n’y avait plus rien.  Tu vois tes mains sur ta peau, mais il n’y a aucune sensation qui accompagne le mouvement. Les larmes commencent à couler sur tes joues alors que tes petits poings s’abattent sur ta jambe dans un futile effort pour sentir quelque chose. C’est d’épuisement que tu finis par t’endormir cette nuit-là, tes joues encore humides par les larmes qui ne cessent de couler, et ce, même dans ton sommeil. À l’aube du cinquième jour, tu prends finalement une décision. Après avoir pleuré, après avoir maudit la vie, après avoir souhaité mourir, un calme déconcertant s’est installé en toi. Tu vois plus clair que jamais alors que tu n’as plus rien, abandonnée comme un déchet au milieu d’une ruelle de Vela.

La vérité que tu avais toujours ignorée, tu la regardais désormais dans les yeux, incapable de continuer à faire comme si de rien n’était. Ta famille avait décidé de t’effacer, telle une tâche sur un tableau autrement parfait. Abandonnée, laissée pour morte, ils avaient choisi de te remplacer par une de leur création parfaite. Une copie créée par la main de l’homme, mais si réelle que personne n’y verrait la moindre différence. Tes larmes ont séché, ton cœur s’est fermé, alors que ta décision se fait. S’ils t’avaient demandé de disparaitre, tu l’aurais fait sans broncher. Tu n’avais jamais voulu de cette vie, mais non, ils avaient préféré ne pas prendre la moindre chance. Incapable de croire en leur fille unique, ils avaient préféré te faire disparaître complètement en mettant fin à ta vie. Et ça, tu ne peux pas le leur pardonner. De quels droits avaient-ils décidés de jouer aux dieux avec ta vie ? Qui étaient-ils pour être juge, jury et bourreau ? Tu allais le leur faire payer. Alors que le soleil brille haut dans le ciel, tu fais tes premiers pas hésitants avec cette nouvelle résolution. Ton regard est inébranlable alors que tu traines ta carcasse brisée vers la civilisation. Tu as piètre allure, mais n’est-ce pas le cas de tout le monde dans cette partie de Néo ?

C’est dans le quartier Naos qu’Eris Im prends vie. Poupée brisée à l’âme vengeresse, tu appâtes les candides avec de jolis sourires, avec des touchers furtifs alors que tu leurs fait les poches. Tu te découvres un talent inné pour la diversion et la manipulation, mais surtout, il y a cette petite voix dans ta tête qui te souffle d’être prudente, qui t’empêche d’aller trop loin et de tout faire ruiner en t’en prenant à la mauvaise personne. T’as de la chance, les riches sont attirés par la noblesse de ta posture, par la grâce de tes gestes, et la douceur de ta voix. Il ne te faut pas très longtemps pour amasser une petite cagnotte. Tu ne sais pas exactement combien ça vaut une prothèse, mais tu sais que tu ne peux pas te trainer un membre mort si tu souhaites avoir ta revanche. Alors tu fais ton chemin jusqu’au marché noir où tu t’y trouves une nouvelle jambe.

L’endroit t’adoptes rapidement et tu l’adoptes toi-aussi, comme si cela avait toujours été ta place. 4 ans maintenant que tu erres ces rues, que tu fais des deals plus louches les uns que les autres, que ton réseau s’étend dans les différentes sphères de l’illégalité. Si les saisons passent et que rien ne change réellement, le désir de faire payer les tiens est toujours là. Les jours où ta jambe te fait souffrir, ceux où la peau de ton dos est tendue, c’est ce désir d’obtenir justice qui te force à quitter ton lit. Tu ronges ton frein, tu planifies, tu cherches les bons alliés. Tu te doutes que tu n’auras qu’une chance et tu ne la perdras pas en vain.


I'm the fury in your head

Bang
bang


bonjour à tous! moi c'est myrtille, chaotic neutral, ou narine pour nora :$. je suis une québécoise de 24 ans (so old  :blbl: ). je suis en dernière d'année à l'université en communication et j'ai un travail à temps partiel dans une chaine d'hotel... j'aime les trucs crades, parler de caca, faire des jokes sexuelles. niveau rp, je ne sais pas vraiment comment ça va se passer ici. je suis de ces personnes qui doit répondre dans les 48h après avoir reçu une réponse, sans quoi je prends du retard à cause de ma flemme  :pedro: . je n'écris généralement pas des pavés (hello histoire  :russe: ) parce que j'aime bien les réponses rapides, mais au final, ça dépend de mon inspiration et de la personne avec qui j'rp  :mdr:  je risque de passer ma vie sur le forum, donc voilà, vous allez me voir beaucoup, habituez vous  :pedro:  En cas de disparition, acceptes-tu que nous utilisions ton personnage pour une intrigue/event ? ▲▼ avec plaisir!


- HEROES NEVER DIE -



Dernière édition par Eris Im le Jeu 29 Déc - 2:54, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

walk in harmony

▲▼ fils reliés : 9
▲▼ implanté depuis : 27/12/2016
▲▼ avatar : lee jieun (iu)
▲▼ crédit(s) : soha

▲▼ âge : cinq ans
▲▼ race : omniaque
▲▼ position dans les partis : promnium
▲▼ métier : héritière du trône de IM&Co

▲▼ dans tes poches : .




- heroes never die -

MessageSujet: Re: we are all someone else's monster. (eris)   Mar 27 Déc - 1:57

:ouh:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

glitch in the system

▲▼ fils reliés : 192
▲▼ implanté depuis : 10/11/2016
▲▼ pseudo : rue des étoiles (emeline).
▲▼ avatar : catherine mcneil.
▲▼ crédit(s) : isadora l'exploratrice (ae)

▲▼ âge : vingt-sept, le club des maudits, elle attend la fin du mois pour se tirer une balle.
▲▼ race : de chaire et d'os.
▲▼ position dans les partis : pro-omniaque silencieuse,
▲▼ métier : matrone du red lips,

▲▼ signe(s) distinctif(s) : rouge pute aux lèvres.
▲▼ dans tes poches : un beretta rouillé avec un b en initiale toute rayée, ca.




- heroes never die -

MessageSujet: Re: we are all someone else's monster. (eris)   Mar 27 Déc - 9:46

oh oh, je sais ce que vous avez préparée toutes les deux, mais ça l'air d'être grand. :ouh:
bon courage pour la suite, c'est alléchant tout ça, n'ait pas peur de rejoindre le coté de obscur de la force anti-omniaque. :baye:

_________________
▲▼  BREATH OF LIFE



You trick your lovers That you're wicked and divine You may be a sinner But your innocence is mine

~ red


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

walk in harmony

▲▼ fils reliés : 84
▲▼ implanté depuis : 25/12/2016
▲▼ avatar : Goo Hara
▲▼ crédit(s) : alanlamascotte ♥ (vava) alas (signa) TUMBLR (gif)

▲▼ âge : sept ans
▲▼ nom de code : delusion
▲▼ rang au sein d'OW : soutien
▲▼ race : omniaque
▲▼ métier : conceptrice d'écran, projecteur holo et caméras diverses

▲▼ dans tes poches : son canon projecteur, mesmer. Un tournevis multi-fonction




- heroes never die -

MessageSujet: Re: we are all someone else's monster. (eris)   Mar 27 Déc - 13:28

Oh oh, ça promet tout ça Arrow

Bienvenue dans le coin :hihi: Bonne chance pour ta fichette :3:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

glitch in the system

▲▼ fils reliés : 385
▲▼ implanté depuis : 31/07/2016
▲▼ pseudo : ex machina, laura.
▲▼ avatar : cole sprouse.
▲▼ crédit(s) : kaka le plus beau des kakas.

▲▼ âge : 22 balais à tirer, avec antécédent d'adolescence foirée.
▲▼ nom de code : lag, ça rame, ça bug, ça déconne et ça foire. ça lag quoi.
▲▼ rang au sein d'OW : soutien.
▲▼ race : humain à en crever, malgré la touche fake qui fait douter une seule seconde.
▲▼ position dans les partis : s'en tape comme de la dernière pluie.
▲▼ métier : hacker à temps plein, bidouille, tripatouille et jazzman au bow-tie.

▲▼ signe(s) distinctif(s) : oeil droit robotique, un nano-oeil presque crédible.
▲▼ dans tes poches : des fruits secs, de la poussière, une bague rouilée et des vieux tickets périmés illisibles. on oublie pas bien sûr, le propulseur dans la ceinture, au cas où.




- heroes never die -

MessageSujet: Re: we are all someone else's monster. (eris)   Mar 27 Déc - 14:57

je plussoie le kaka plus haut, mon dieu que ça sent bon tout ça. :heu: :ouh: bienvenue, modèle original, arnaqueuse c'était le second nom d'alan. :siffle: on se trouvera un truc trkl oklm pépouze pieds en éventail. :pedro: bienvenue et bonne chance pour ta fiche honey. :ouh:
:baye:

_________________
lag ▲▼ you can break me, burn me, bury me alive; but as long as i'm still breathing it will never be over. i will hunt you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

walk in harmony

▲▼ fils reliés : 162
▲▼ implanté depuis : 25/12/2016
▲▼ pseudo : erebor, loïse
▲▼ avatar : the kpop dude (tae)
▲▼ crédit(s) : nerd.com (avatar)

▲▼ âge : vingt-deux ans
▲▼ race : misérablement humain
▲▼ position dans les partis : neutre, déçu par la politique
▲▼ métier : star montante du gaming

▲▼ signe(s) distinctif(s) : la bouche en cœur et le regard blasé
▲▼ dans tes poches : un peu d'argent, un baume à lèvres, des broutilles toutes aussi inutiles que lui




- heroes never die -

MessageSujet: Re: we are all someone else's monster. (eris)   Mar 27 Déc - 18:11

OMG
ce personnage qui s'annonce
je me meurs
:blbl: :blbl: :blbl:
les im sont géniales, et puis deux IU pour le prix d'une, c'est le paradis sur terre :*-*: :*-*: (oui je l'aime beaucoup trop)
bienvenue dans le coin et bon courage pour ta fiche :kiss: trop hâte de voir la suite pour mourir une seconde fois :copul: :baye:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

walk in harmony

▲▼ fils reliés : 54
▲▼ implanté depuis : 27/12/2016
▲▼ avatar : lee ji eun (iu).
▲▼ crédit(s) : moi-même, myrtille.

▲▼ âge : vingt-trois ans à souffrir de tes imperfections.
▲▼ race : humaine, la peau te colle aux os alors que ta vie s'échappe un souffle à la fois.
▲▼ métier : escroc, arnaqueuse, ombre hantant les rues de neo.

▲▼ dans tes poches : divers couteaux, quelques eons volés, une fausse carte d'identité.




- heroes never die -

MessageSujet: Re: we are all someone else's monster. (eris)   Mar 27 Déc - 21:22

merci les beaux et belles gosses :aw:
j'vous aime tous déjà. j'vous adopte :kiss:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

walk in harmony

▲▼ fils reliés : 31
▲▼ implanté depuis : 27/12/2016
▲▼ avatar : matt smith.
▲▼ crédit(s) : la p'tite mouette.

▲▼ âge : deux semaines.
▲▼ nom de code : pamelatta.
▲▼ rang au sein d'OW : aucun.
▲▼ race : omniaque.
▲▼ métier : mannequin.

▲▼ dans tes poches : un bijou d'une grande valeur, volé.

ryūjin


- heroes never die -

MessageSujet: Re: we are all someone else's monster. (eris)   Jeu 29 Déc - 9:23

tu verras, nous sommes le bien en réalité. :ouh:
bienvenue parmi nous, petite humaine ! :kiss:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

glitch in the system

▲▼ fils reliés : 192
▲▼ implanté depuis : 10/11/2016
▲▼ pseudo : rue des étoiles (emeline).
▲▼ avatar : catherine mcneil.
▲▼ crédit(s) : isadora l'exploratrice (ae)

▲▼ âge : vingt-sept, le club des maudits, elle attend la fin du mois pour se tirer une balle.
▲▼ race : de chaire et d'os.
▲▼ position dans les partis : pro-omniaque silencieuse,
▲▼ métier : matrone du red lips,

▲▼ signe(s) distinctif(s) : rouge pute aux lèvres.
▲▼ dans tes poches : un beretta rouillé avec un b en initiale toute rayée, ca.




- heroes never die -

MessageSujet: Re: we are all someone else's monster. (eris)   Jeu 29 Déc - 10:46



il est des nôtres

move
bitch

viens, on va faire des petits. :copul:
eris est incroyable, ce qu'elle a traversé est horrible pour ce petit morceau. elle fait presque naïve et innocente comme ça, j'ai beaucoup d'empathie pour cette héritière ratée, je suis sure qu'elle avait des talents ailleurs, c'pas plus mal d'avoir été jetée de cette famille. kata va t'adopter. :uou: quand on voit toute la colère qu'elle a en elle, on a envie de lui dire que tout va bien se passer même si c'est pas vrai, elle mérité mieux cette gamine.... ohlalala. je veux voir vos rps avec nora, ça va donner. je filme dans un coin et je ship honteusement. :you:
j'ai lu red lips, ça y est, je suis dans ta poche. le lien s'impose. on va bientôt se revoir donc. :baye:


Bravo à toi l'affreux ! Cette fiche annonce ta libération, après la galère de la fiche tu vas devoir faire tout ce qui est administratif. Une fois ceci fait, tu pourras enfin te balader dans les rues de Néo.  :ouh: Pour ce qui est de l'avatar, t'as pas trop à t'inquiéter ! Si t'as bien fait ton boulot ça a déjà été recensé, si c'est pas le cas hésite pas à MP un admin. Du reste on va te demander de passer par ce coin avant toute chose. Pour tout ce qui est maisons, partis, noms de codes, d'omniaques, etc. Bref ce qui est relou mais une fois que c'est fait t'es bien ! Ensuite c'est assez free, tu peux parfaitement aller te faire des liens comme aller te créer un un scénario, tout dépendra de ton envie du moment.

Bien évidemment, une fois que tu seras en paix avec toi-même, tu pourras écrire avec nous. Et on espère que tu t'éclateras bien en notre compagnie, on t'fait des bisous sur les fesses - parce que grouh.  :copul:  :ouh:  :lele:

:baye:  :baye:  :koeur:

- heroes never die -


_________________
▲▼  BREATH OF LIFE



You trick your lovers That you're wicked and divine You may be a sinner But your innocence is mine

~ red


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



- heroes never die -

MessageSujet: Re: we are all someone else's monster. (eris)   

Revenir en haut Aller en bas
 

we are all someone else's monster. (eris)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» SUJET TERMINE - Bombe Humaine - Caractère explosif? [Eris]
» Monster Mercenary Card
» Monster truck en chariot de guerre
» Errer fait réfléchir [Eris]
» Nos beau Accessoire du monster Combo
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
▲▼ HEROES NEVER DIE :: 
de chair ou de métal
 :: Puces implantées :: Aux portes blindées
-