AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue

sur HND jeune freluquet ! :ouh:
pour éviter tout malaise, merci d'aller lire les annexes le plus rapidement possible ! :you: :ouh:

Partagez | 
 

 Low lays the devil #

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

walk in harmony

▲▼ fils reliés : 11
▲▼ implanté depuis : 10/01/2017
▲▼ avatar : Jessica Chastain
▲▼ crédit(s) : Lux Aeterna

▲▼ âge : 40 ans
▲▼ race : Acier dans les paumes, acier dans la cage. Binaire dans la tête. Souvenirs perdus. Transférée.
▲▼ position dans les partis : Anti-humains. Mort, mort et mort encore.
▲▼ métier : Religieuse qu'elle est devenue, à la poursuite des lumières perdues, à rassembler des bouts d'âme comme elle le peut. Du mensonge à n'en plus finir.

▲▼ signe(s) distinctif(s) : Un "B/S" marqué derrière l'oreille. Un "FL87954" autour de son poignet, identifiant de milice. Et là-haut, y'a rien qui fonctionne, un nom qui s'oublie, des absences, du vide.
▲▼ dans tes poches : Les mains sales. Un lourd crucifix autour du cou, une Bible. Une lame dans la botte.




- heroes never die -

MessageSujet: Low lays the devil #   Mar 10 Jan - 4:16




Kings and Queens and Vagabonds

Skye
Kelevra

nom ▲▼ Kelevra. Bad dog mad dog, emprunté quelque part dans un vieux film perdu dans les âges. Elle l'aime bien, ce nom d'emprunt. Il sonne comme une insulte, roule sur la langue, rauque et agressif, haineux et doucereux. Elle l'aime bien, elle le garde. prénom ▲▼ Skye. Marrant, il s'est imposé comme ça, tout seul. Comme une évidence. Elle n'a pas cherché plus loin. Des fois elle l'oublie, se refuse à s'en donner un autre. Il finit toujours par revenir. véritable nom d'omniaque ▲▼ Sihwanatta. Sihwan qu'elle se présente quand elle ne sait plus vraiment le prénom humain qu'elle s'attribue, Sihwan par-ci, Sihwan par-là. âge ▲▼ Quelque chose en elle a quarante ans, sonnés et douloureux. Le brouillard dans sa tête en a une vingtaine, plus douloureux encore. Mais elle ne sait plus vraiment. La plupart de ses pièces ont entre quatre et dix ans. Déjà. ethnie représentée ▲▼ Européenne, à n'en pas douter. Mais d'où ? Elle a la chevelure rousse de l'Irlande profonde, un accent écossais qui roule un peu. Le flou. lieu de fabrication ▲▼ Néo. Début et fin de tout, réponse universelle. Elle y revient toujours. métier ▲▼ Religieuse carmélite depuis moins d'un an. Elle tente, elle rassemble, cherche la lumière dans la nuit sans étoile. De ses mains sales elle prêche la bonne parole. Elle ment un peu, à elle comme aux autres. Se persuade qu'elle les aimera peut-être un peu plus, comme ça, si elle croit en leur Dieu. Les Carmélites lui tiennent lieu de famille. situation sociale ▲▼ De son ancien emploi, Skye a emporté et économisé une somme confortable sur laquelle elle se repose allègrement. Ni aisée ni pauvre, elle aurait suffisamment pour vivre hors du couvent qui l’accueille, l'habille et la nourrit. situation émotionnelle ▲▼ Néant. L'attachement n'est qu'un mythe, une série de zéro et de un qui s'enchainent, des variables qui se chevauchent pour aboutir à un sentiment quelconque. Il n'y a rien à voir, rien à savoir de plus. Elle est en couple avec ses peur et la haine. C'est tout. orientation sexuelle ▲▼ Néant. Longtemps elle s'est perdue dans les bras de tous les hommes, toutes les femmes portant un regard un tant soit peu lascif sur sa personne. Elle n'a jamais refusé une étreinte, jamais refusé d'offrir son corps, simplement parce qu'elle en ressentait le besoin, le désir ardent d'une peau contre la sienne, plaisir coupable. Depuis qu'elle est Religieuse, elle essaie de ne plus regarder, enfouir. traits de caractère ▲▼ Farouche - Peureuse - Violente - Désenchantée - Cynique - Distante - Solitaire - Nostalgique - Discrète - Menteuse - Sensible - Déboussolée - Egoïste - Froide - Pessimiste - Impulsive. position dans les partis ▲▼ La haine viscérale de l'humain la dévore. Ca l'effraie, la terrorise, d'être incapable de corriger le comportement imprimé au plus profond de son être. Elle essaie de modifier elle-même, ajuster la colère vibrant dans ses pupilles, songeant qu'à force elle leur opposera, au mieux, une indifférence crasse. Mais non. Pour l'instant ça brûle, ça démange. Qu'ils meurent, meurent tous. avatar ▲▼ Jessica Chastain. crédits ▲▼ Lux.

Sourires faussés


Néo pour toi, c'est le renouveau ou le déclin ? ▲▼ Les deux. Néo est un éternel recommencement. Personnel comme général. Une lutte intestine en remplace une autre. Une fin annonce d'autres naissances. D'une certaine façon, Néo est sur le fil de l'humanité. Elle peut tout autant assurer sa pérennité que sonner son glas. Skye songe sérieusement à la pousser vers l'abysse, regarder les Hommes se débattre une nouvelle fois avec leurs créations. Et disparaître.
Au détour d'une ruelle, elle a pourtant des souvenirs qui remontent et qu'elle ne se souvient pas d'avoir vécu, une lueur d'espoir dans les limbes. Peut-être qu'elle croit plus au renouveau qu'au déclin, dans le fond, que l'harmonie n'est pas une si mauvaise chose.
En tant qu'Omniaque, comment te sens-tu par rapport au passé Omnium ? ▲▼ Désabusée. Comme ses congénères, elle a l'Histoire universelle imprimée dans la matrice. Elle ne comprend pas que le statu quo puisse persister ainsi. Deux forces s'opposant littéralement, des êtres nés pour être des armes soudainement devenus êtes à part entière. L'Histoire Omnium lui a toujours échappée, même lorsqu'elle était encore humaine, Skye trouvait un écho malsain aux évènements, désespérée par la passion de ses ingénieurs de parents.
Plus que malsain, désormais, elle aimerait faire table rase de ce passé douloureux, peu importe que cela passe ou non par l'annihilation des Créateurs.
Comment perçois-tu l'avenir ? ▲▼ Vide. Elle a déjà du mal à vivre au jour le jour, Skye, à se débattre avec les démons du passé et des fantômes qu'elle ne connaît même pas. Alors elle aurait bien du mal à envisager l'avenir d'une quelconque façon. S'il fallait choisir, elle le verrait avec un pessimisme certain, à travers le prisme de la haine et des affrontements. Elle dirait que la renaissance d'Overwatch ne fait qu'annoncer plus de combats parce que toute lumière à son ombre. Qu'ils devraient rester là où ils sont, dans les limbes les plus profondes, à voguer sur le Styx, aux frontières du réel. Qu'ils restent à l'état de reliques du passé, là où, elle aussi, elle finira par atterrir, elle en est certaine.


Wipe you clean with dirty hands

Âme
cachée


i. (Transférée). L'humaine dans le corps omnique ou du moins ce qu'il en reste. Pour une bonne partie de sa vie humaine, Skye s'est toujours sentie condamnée, le corps pour prison de chair et d'os, maladie génétique au nom barbare. Elle a brûlé la vie par les deux bouts jusqu'à n'en plus pouvoir, refusant la proposition de transfert par ses parents. Une fois, deux fois, mille fois. Jusqu'à ce qu'elle soit au bord du gouffre. Elle a accepté pour rester avec Bram, le fragile, l'idiot. Rien n'a fonctionné, tout a foutu le camp. Sa conscience s'est effacée au profit de l'omniaque. Elle ne sait plus qui elle est, ne sait même pas si elle fut autre chose un jour. Petit à petit, les souvenirs d'une vie passée la hantent, s'imposent, disposent de son esprit, déboussolent son code. Elle s'emmêle, oublie, invente et ment. ii. (Assassin) Récupérée par une milice privée à la mort de ses parents, elle a été modifiée, programmée, entrainée à porter la mort silencieuse et implacable, un sourire aux lèvres. Ses bras abritent des armes encore fonctionnelles, létales, qu'elle refuse de se faire retirer, refuse même de montrer. Elle était froide, inarrêtable, jusqu'à ce que s'éveille de nouveau la conscience et qu'elle soit jugée inutile. Jugée inapte pour son incapacité à faire ce qui, autrefois, faisait sa force, Skye a perdu ce qui avait fait sa raison de vivre pendant plus de quinze ans. Elle a fuit, par peur d'être démantelée, effacée. iii. (Peur) Elle a peur, depuis, des réflexes qui lui collent à la peau au moindre mouvement brusque, la main sur la nuque de l'autre, prête à la briser d'une pression des phalanges. Elle a peur des ombres dans les recoins, des bruits dans les ténèbres, des sons trop forts et des pétards. Peur qu'on la retrouve, qu'on la jette à la casse parce qu'elle est déficiente. Peur des coups d'éclat et de la colère qui s'élève. Elle a peur de la haine qui la consume de l'intérieur et à laquelle elle succombe toujours, tête la première. iv. (Résurgence) Par petites touches puis par vagues entières, la conscience humaine revient, envahissant les circuits et les souvenirs. Elle s'était volontairement retirée, pour ne pas voir, ne pas entendre, oublier, s'oublier. Mais elle n'a pu rester éternellement silencieuse. Skye s'est imposée à Sihwanatta comme Sihwan s'est imposée à Skye. Deux vases communicants se refusant l'un à l'autre. Et elle est perdue, renaît pour mieux disparaître. Gestes allant à l'encontre de sa programmation, remords des vies enlevées. Des trous de mémoire, des absences comme elle n'en a jamais eues. La rage et les mains qui tremblent. Elle devient folle. v. (Calme) Sortie de la milice privée, poussée hors circuit par son propre paradoxe, il lui fallait du calme, de la stabilité pour atténuer les peurs et les cris, les pensées affolées. Elle a erré, longtemps, jusqu'à ce qu'un couvent veuille bien d'elle. Elles sont humaines, les religieuses, terriblement humaines. Elle les déteste tant, les craint mais les respecte. Il semblerait que la réciproque soit vraie. vi. (Haine) La haine des humains est profonde, imprimée dans la matrice au fer blanc comme tout ce que l'omniaque a vécu au cours des dix dernières années. Elle les hait autant qu'elle les craint, parce qu'ils jouent à Dieu avec eux, que la guerre a tué dans des siens et que l'humanité n'a toujours pas compris la leçon. Skye n'aime pas la violence, ne l'a jamais vraiment aimée mais elle fait partie d'elle. Elle a toujours une lame dans la botte, par crainte d'une attaque anti-omniaque durant sa distribution quotidienne. Une partie d'elle n'attend que ça, qu'on l'attaque et qu'elle puisse riposter, étancher la soif de sang qui la dévore et excuse cela par de la légitime défense. vii. (Adaptation) Les capacités d'observation et d'adaptation implantées dans sa matrice ont toujours été sa principale force sur le terrain. Si elle n'était pas défectueuse, elle trouverait sans doute mieux sa place dans la société. Elle ment comme elle peut mais elle ne sait plus sourire, plus vraiment rire. Son visage se fend d'un rictus plat et déformé, poli et constipé dans le meilleur des cas. Son rire est grinçant, violent et machinal, loin de la gracieuse apparence qu'on lui prête. Elle ne s'adapte plus à aucun monde. viii. (Croyance) Skye ne croit pas vraiment en Dieu. Elle a lu en quelques mois tous les textes se rapportant aux religions diverses et variées et a décidé d'adopter le même point de vue que le couvent qu'elle occupe. Elle va et vient pour les Carmélites sans porter d'habit et d'autre signe autre que le lourd crucifix dont on lui a fait cadeau et qu'elle n'a pas eu le coeur de refuser. En accord avec ses "soeurs", comme une pénitence qu'elle s'impose, elle distribue contre Bonne Parole des repas chauds, vêtements et premiers soins aux désargentés de Néo, humains ou omniaques.ix. (Défectueuse) Cassée, rouillée dans la matrice, résurgence involontaire de l'âme humaine, Skye ne fonctionne plus comme elle le voudrait mais refuse de voir quiconque pour l'aider. Par peur, par haine, d'elle ou des autres. Son propre contrôle lui échappe. Elle oublie, parfois, souvent... son prénom, son chemin, ce qu'elle faisait. Sa mémoire à court terme connaît quelques ratés. Puis elle décroche, parfois. Son regard glisse, s'efface alors que des souvenirs qu'elle ne connaît pas vraiment l'assaillent et la noient. Elle allongée dans un lit, la douleur dans tous ses membres, un petit frère... Du sang sur les mains, autre chose, ailleurs. Des cris. Elle ne sait plus. x. (Musique) Skye adore la musique. Elle aimerait beaucoup jouer du violon mais s'en trouve purement et simplement incapable. Il lui est impossible de contrôler correctement la pression de ses doigts sur les cordes et l'instrument se brise entre la poigne sans délicatesse. Elle a l'oreille musicale pourtant, reconnaît des mélodies qu'elle n'a jamais apprises, des notes qu'elle n'a jamais lues. Ses doigts s'agitent mécaniquement à la lecture d'une partition, aux sonates qui vibrent. Elle a les gestes imprimés dans la tête mais pas la délicatesse. Les Soeurs lui ont suggéré de jouer de l'orgue à la messe mais les touches d'ivoire ne l'intéressent pas. Elle veut le violon et rien d'autre.


- HEROES NEVER DIE -



Dernière édition par Skye Kelevra le Mer 11 Jan - 19:23, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

walk in harmony

▲▼ fils reliés : 11
▲▼ implanté depuis : 10/01/2017
▲▼ avatar : Jessica Chastain
▲▼ crédit(s) : Lux Aeterna

▲▼ âge : 40 ans
▲▼ race : Acier dans les paumes, acier dans la cage. Binaire dans la tête. Souvenirs perdus. Transférée.
▲▼ position dans les partis : Anti-humains. Mort, mort et mort encore.
▲▼ métier : Religieuse qu'elle est devenue, à la poursuite des lumières perdues, à rassembler des bouts d'âme comme elle le peut. Du mensonge à n'en plus finir.

▲▼ signe(s) distinctif(s) : Un "B/S" marqué derrière l'oreille. Un "FL87954" autour de son poignet, identifiant de milice. Et là-haut, y'a rien qui fonctionne, un nom qui s'oublie, des absences, du vide.
▲▼ dans tes poches : Les mains sales. Un lourd crucifix autour du cou, une Bible. Une lame dans la botte.




- heroes never die -

MessageSujet: Re: Low lays the devil #   Mar 10 Jan - 4:20



Leave the horror here

Try
again



(Borrowed Time) « Casse-toi, Bram, j'ai pas envie...  Allez, viens jouer, Skye ! Casse-toi, putain ! » Le cri lui arrache un gémissement de douleur sous la respiration chuintante, les pupilles étrécies par la colère, abrutie à la morphine dans ses veines. Elle ferme les yeux à s'en briser les paupières, combat le poison qui lui arrache les entrailles, haine et éclats de géhenne pour seules compagnes. Boom, boom, boom. Suivant le rythme du ballon de Bram, son cœur s’emballe, se déchire, explose. Elle ne veut plus le voir, ne veut plus l’entendre. Elle lève une main hésitante, combattant la prison osseuse qui lui sert de corps avec une ardeur farouche, feule et siffle entre ses dents à la respiration qui s’enfuit, souffle qui lui échappe et la réalité qui se brouille. Boom, boom, boom. Elle se laisse glisser le long du mur de sa chambre tandis que Bram s’élance à la recherche des parents. Son monde tangue et vacille, les mots ont du mal à percuter ses tympans. Sel sur ses joues, amertume à ses lèvres. « Je vais bien, ça va. » qu’elle parvient tout juste à souffler du bout des lèvres aux silhouettes floues qui s’agitent autour de son corps déjà sans espoir. Elle balaie l’air de la main, ou du moins suppose le faire, s’imagine se redresser fièrement, affirmant que tout ira bien dans quelques minutes. Parce que ça ira, n’est-ce pas ?
Comme toujours, l’habituel discours s’échappe enfin des bouches déformées par la peur et elle y répond avec toute la violence dont elle est capable, les lèvres exsangues, les entrailles déchirées par la haine.
« Tu ne peux pas continuer comme ça, Skye. Ta vie est en sursis, laisse-n… » Elle agite faiblement la main face à ce qu’elle pense être les traits tirés de la mère inquiète, secoue vigoureusement la tête à s’en donner mal au crâne. Pas le moment. Skye n’a plus la force d’avoir cette conversation. De refuser farouchement de se faire transférer dans un tas de ferraille pour le simple plaisir de vivre encore. Gagner du temps, vivre, enfin. Mais après ? Ne pas vieillir, ne pas sentir son cœur battre. N’être qu’un amas de circuit à mettre à jour, des pièces à remplacer. Ses parents finiront par vieillir, Bram aussi… Et on ne voudra pas plus d’elle que maintenant. « Tais-toi, putain, tais-toi. » La matronne souffle d’agacement face à l’insolence crasse de l’aînée. Elle ne les comprend pas, ne les comprendra sans doute jamais. Qu’est-ce que les omniaques peuvent bien avoir de plus fascinant que l’être humain ?
Elle a toujours été comme ça, Skye. Ne jamais écouter, nager à contre-courant des intellos composant la famille. Elle les déteste tant, ces nerds plus intéressés par l’avancée de la technologie que par l’avenir de leur propre fille. Le mouton noir qu’elle est, voleuse, menteuse, haineuse. Elle n’est pas comme eux, pas comme Bram. Elle ne lit pas les livres qu’on lui donne, elle se sert de ses cours pour faire des barbecues, préfère se noyer dans la bière que dans le travail. C’est la seule façon qu’elle a trouvé pour exister, noyée dans une famille de gens plus intelligents qu’elle. Brûler la vie par les deux bouts depuis qu’elle sait que son temps est compté, que l’exostose osseuse aura sa peau, sans solution aucune. Il est déjà trop tard et elle ne sait vivre qu’en frôlant la mort, dans l’espoir de pouvoir la choisir.
Mais il y a Bram. Il est si doux, Bram, si hors du temps et de l’espace. Si agaçant mais si tendre. Douloureusement et péniblement vivant. Un boulet à sa cheville qu’elle est incapable de détacher autant qu’elle ne peut supporter.

(Fire) Dans cette tête vide, terriblement vide et pourtant terriblement trop pleine, elle se souvient de deux choses.
Deux seulement. Ni son nom, ni son âge, ni ce qu’elle est. Deux choses seulement.
Les néons de l’hôpital de Néo.
Puis la douleur, toujours, compagne de tous les instants.
Cette fois, la douleur est différente. Comme si elle ne lui appartenait plus. Comme si elle ne s’appartenait plus vraiment. Les chiffres lui dévorent la tête, lui envahissent l’esprit, parasites terrifiants, milliers de fourmis s’insinuant dans toutes ses pensées, tous ses gestes. Chaque chose qu’elle fait semble calculée au millimètre puis recalculée encore, chaque sensation aussi. L’individualisme est annihilé, enfoui sous les ordres et les nouveaux protocoles. Elle n’existe plus vraiment, Skye. Elle se demande même qui est Skye. Ou pourquoi elle se pose la question.
Elle devient quelqu’un d’autre, un peu parce qu’elle n’a pas le choix, beaucoup parce que c’est plus simple d’oublier qu’un jour elle a eu une conscience. Elle n’en peut plus d’être simple spectatrice de sa propre décadence, elle préfère s’effacer volontairement. Oublier.

(On and on) La furie s’est emparée de sa matrice. Ca gronde, ça tambourine là où il n’y avait qu’un calme impérieux quelques années plus tôt. Elle ne sait plus. Ne voit plus. N’entend plus.
Ne reste pas là, Skye.
Il y a cette voix dans sa tête qui lui hurle qu’elle n’a jamais été faite pour arracher la vie, lui attribue un prénom qu’elle n’a jamais entendu de son existence. Cette voix qui tambourine qu’elle y tenait tant, à cette vie, qu’il n’y a pas plus honteux que la retirer aux autres. Elle comprend pas, Sihwan. Comprend rien. Comprend plus. Tout allait si bien, pourtant. Peut-être. Difficile de se souvenir de ce qui fut réellement et de ce que cette voix invente.
Fais attention…
Elle cligne des yeux, balaie l’air, les démons et les ombres d’un mouvement de bras erratique. Elle a essayé de le cacher, au départ, ne pas montrer que sa matrice commençait à dérailler. C’est facile de réparer un membre, une jambe qui déconne. Mais une matrice… Ils n’ont pas le temps pour ça, ils ne s’embêtent pas avec les omniaques qui ne tournent plus rond. Il leur suffit de commander un autre modèle. Un plus jeune, plus efficace, mieux programmé. C’est plus simple. Elle l’a vu faire maintes fois, Sihwan. Elle a même aidé à disposer des omniaques inutiles. Sauf dernièrement. Elle a juste essayé de le laisser s’enfuir, leur a offert une porte de sortie, poussée par cette voix, toujours cette voix.
Elle aussi, elle va disparaître.


(Wake your soul) Le monde se met à tourner, encore et encore. Les murs poisseux du couvent en plein Pictor s’effacent, vacillent pour laisser place aux souvenirs d’une salle aseptisée, aux sirènes d’une ambulance, ombres s’agitant devant les paupières qu’elle n’arrive plus à garder ouvertes. Il y a des cris, des pleurs et des lumières. De la douleur, partout. Elle n’a qu’un mot aux lèvres, un nom qu’elle répète en boucle mais qu’elle n’entend plus vraiment, ne se souvient plus. Un nom important, elle en est sûr. Suffisament pour qu’elle veuille rester près de lui, tout près.
Une main sur son épaule et les frontières se brouillent. Les murs se salissent de nouveau, se parent d'un carmin sale, goût métallique du sang sur ses capteurs, odeur de poudre et de poussière. Quelques mots soufflés à son oreille, des échos dans son cerveau. Ca vrille, ça explose.

Fais attention…
Reste avec nous…
Pas de prisonniers…
Tuer ?
Tuer.
Du sang sur les mains.

Un battement de cœur, un calcul dans la matrice. Les chiffres dans sa tête qui s’emballent, circuits qui s’affolent. L’information passe, impulsion électrique, comme un mauvais réflexe.
Le temps d’une respiration et elle a déjà plaqué l’assaillante contre le mur, récupéré le couteau cranté accroché sa cheville, lame glissée le long de la carotide.
Et ses yeux qui s’ouvrent sur la mère supérieure, visiblement terrifiée. La lèvre déjà tuméfiée d’un coup qu’elle ne se souvient pas avoir assené. Le carmin s’écoule de la plaie qu’elle creuse plus profondément à chaque seconde qui s'égrène, glissant le long de la lame acérée. Cette lame qu'elles n'ont pas réussi à lui retirer, malgré leur insistance. « Pas d'instrument de mort dans la maison du Seigneur. » qu'elles martèlent jour après jour aux tympans qui n'écoutent rien.
Au mieux, Skye se fait les ongles avec, pique sa nourriture, pèle des pommes. Au pire, elle l'aiguise du bout des doigts. Ca la détend, il paraît.
La mère supérieure tousse un peu, s’agite nerveusement sous le regard vide de l’omniaque.
Elle n’ose rien, ne dit rien, attend que cela passe. Passe le temps, passe son heure. L’un ou l’autre. Ce n’est pas la première fois et n’est certainement pas la dernière. Elles sont nombreuses, au couvent, à porter les marques des phalanges de l’omniaque en guise de tatouage. Elles finiront par s’effacer mais le traumatisme restera. Les Carmélites regrettent parfois d’avoir tendu la main au monstre, au loup déguisé en agneau échoué sur le pas de leur porte un an plus tôt. Leur vœu est ainsi, guidé par la foi, un peu aveugle, sans doute. Soignée, réparée pour les apparences. Elles ont fait ce qu’elles pouvaient. Avant de réaliser que les démons étaient toujours là, tapis dans les ombres, tapis dans sa tête. La haine travaille le monstre, elles n’ont pas besoin d’être excessivement clairvoyante pour le lire dans les prunelles mécaniques.
Chaque sœur sait bien qu’aucun humain ne trouve grâce aux yeux de Skye Kelevra. Elles vivent chaque jour dans la crainte de la voir revenir, sang sur les mains, mort dans le regard.
L’omniaque cille, sa main tremble sur la gorge découverte, prise dans un lutte interne que personne ne semble saisir. Et enfin elle éloigne sa lame, l’essuie machinalement et la glisse de nouveau dans sa botte, sous l’œil mauvais de la supérieure.
« Désolée. » lâche l’omniaque sans y penser, mécanique. Elle ne l’est pas vraiment mais elle suppose qu’en toute logique vis-à-vis des vivants, elle devrait l’être. Ses doigts s’agitent, pourtant, violents et erratiques, douloureux. « Désolée. » Qu’elle répète un peu plus fort en se laissant glisser au sol, comme pour s’en persuader intimement, poussée par l’âme fatiguée qui l’habite. « Vous êtes pardonnée. » Crache la religieuse, posant une main hésitante sur l’épaule de l’omniaque rousse. Elle non plus, elle ne pense pas vraiment ce qu’elle dit mais elle essaie. « Aime ton prochain comme toi-même ». Elle a toujours vécu dans cette optique, avec ce commandement pour loi suprême. C’est ce qu’elle tente d’inculquer à l’omniaque, réécrire son code, l’adapter petit à petit. Lui rappeler qu’il n’y a de souverain que Dieu. « Ca va aller, Skye. »
Parce que ça ira, n’est-ce pas ?

I'm the fury in your head

Bang
bang


Je m'appelle Zadig, j'ai un certain âge et j'ai quitté mon mec parce qu'il était main Bastion sur Overwatch :russe: (jk jk) Je suis là à cause de Bram et... OH MON DIEU IL EST 4h DU MATIN ! Mais sinon, excellente idée que ce forum sur Overwatch, j'aime beaucoup l'univers puis ça m'a donné envie de refaire quelques parties <3
En cas de disparition, acceptes-tu que nous utilisions ton personnage pour une intrigue/event ? ▲▼ oui.


- HEROES NEVER DIE -



Dernière édition par Skye Kelevra le Jeu 12 Jan - 16:43, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

walk in harmony

▲▼ fils reliés : 44
▲▼ implanté depuis : 26/12/2016
▲▼ pseudo : Koo koo ou Zreyta selon les endroits
▲▼ avatar : Freema Agyeman
▲▼ crédit(s) : Alan // solosand

▲▼ âge : 28 ans
▲▼ race : humain
▲▼ métier : petits boulots, street artist

▲▼ signe(s) distinctif(s) : un papillon tatoué sur l'épaule
▲▼ dans tes poches : quelques bombes de peinture au fond d'un sac à dos usé

And now go, and make interesting mistakes, make amazing mistakes, make glorious and fantastic mistakes. Break rules. Leave the world more interesting for your being here. Make good art.


- heroes never die -

MessageSujet: Re: Low lays the devil #   Mar 10 Jan - 7:51

Woah, à ce que tu as déjà écrit ton personnage a l'air d'envoyer du lourd !

Bienvenue, courage pour rédiger ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

walk in harmony

▲▼ fils reliés : 23
▲▼ implanté depuis : 25/12/2016
▲▼ avatar : ben whishaw.
▲▼ crédit(s) : valyria (avatar) blossomhael (gifs).

▲▼ âge : venu au monde il y a tout juste trentre ans.
▲▼ race : de chair et d'os. la mortalité frappe à sa porte chaque soir.
▲▼ position dans les partis : pro-omniaque. bram rêve lui-même de transférer son esprit, de quitter son enveloppe charnelle pour intégrer leurs rangs.
▲▼ métier : programmeur d'omniaques.

▲▼ dans tes poches : des outils, des bouts de métal. rien qui ne se rapporte à de l'argent.




- heroes never die -

MessageSujet: Re: Low lays the devil #   Mar 10 Jan - 9:27

ma soeur. :koeur:
c'te belle gosse, ohlala. :blbl:  
et une religieuse en plus de ça, qu'est-ce qu'on se marre.  :beuh:
bram va porter des t-shirts avec la face de skye dessus. :kawaii:
sinon, j'ai du mal à croire que t'es restée sur ta fiche jusqu'à 4h du matin, sale folle. :mdr:
puis ce début de fiche est di-vin, qu'est-ce que tu m'avais manqué maggle. :kyu:
je t'ensevelis sous les bisous et les câlins, et j'ai hâte qu'on passe au rp. :lele: je t'attends sous la pluie comme mei attend totoro.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

walk in harmony

▲▼ fils reliés : 26
▲▼ implanté depuis : 07/01/2017
▲▼ avatar : dean. (hyuk kwon)
▲▼ crédit(s) : soha. (avatar) exordium (sign) tumblr (gifs)

▲▼ âge : trente-deux années se sont écoulées depuis sa création. quelques pièces échangées, retouchées mais tout, ou presque, est d'époque. il est considéré comme une relique dans son entourage et ça lui convient.
▲▼ nom de code : ixalyatta.
▲▼ race : omniaque.
▲▼ position dans les partis : neutre, souhaite simplement qu'on le laisse tranquille. quelques idées pro-omniaque traînent toujours dans un coin de son processeur daté.
▲▼ métier : sculpteur sur bois.

▲▼ signe(s) distinctif(s) : des tremblements intempestifs, particulièrement intenses au niveau des mains. une cicatrice à l'arrière du crâne.
▲▼ dans tes poches : une bague en bois traité. et des broutilles sans importances.




- heroes never die -

MessageSujet: Re: Low lays the devil #   Mar 10 Jan - 11:02

bienvenuuue. :*-*:
en même temps, main bastion c'est demander à se faire détester. :russe: (un peu comme mei, #teamcancer)
jessicaaaaaaaaaaaa :blbl: :blbl: :blbl: une transférée, c'est la secla totale, et religieuse, en plus. tellement intéréssant tout ça, j'ai hâte de lire la suite. :kiss: :kiss:
bon courage pour la suite et réserve moi un lien au chaud, parce que hnnnnnnn :neuh: :neuh:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

glitch in the system

▲▼ fils reliés : 192
▲▼ implanté depuis : 10/11/2016
▲▼ pseudo : rue des étoiles (emeline).
▲▼ avatar : catherine mcneil.
▲▼ crédit(s) : isadora l'exploratrice (ae)

▲▼ âge : vingt-sept, le club des maudits, elle attend la fin du mois pour se tirer une balle.
▲▼ race : de chaire et d'os.
▲▼ position dans les partis : pro-omniaque silencieuse,
▲▼ métier : matrone du red lips,

▲▼ signe(s) distinctif(s) : rouge pute aux lèvres.
▲▼ dans tes poches : un beretta rouillé avec un b en initiale toute rayée, ca.




- heroes never die -

MessageSujet: Re: Low lays the devil #   Mar 10 Jan - 19:37

une anti-humain. :kiss:
ah, ça manquait de méchant dans le coin, je suis raide dingue du début de ta fiche ! skye à l'air géniale, j'ai hâte de voir la suite ! :v:
au boulot ! :baye:

_________________
▲▼  BREATH OF LIFE



You trick your lovers That you're wicked and divine You may be a sinner But your innocence is mine

~ red


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

walk in harmony

▲▼ fils reliés : 162
▲▼ implanté depuis : 25/12/2016
▲▼ pseudo : erebor, loïse
▲▼ avatar : the kpop dude (tae)
▲▼ crédit(s) : nerd.com (avatar)

▲▼ âge : vingt-deux ans
▲▼ race : misérablement humain
▲▼ position dans les partis : neutre, déçu par la politique
▲▼ métier : star montante du gaming

▲▼ signe(s) distinctif(s) : la bouche en cœur et le regard blasé
▲▼ dans tes poches : un peu d'argent, un baume à lèvres, des broutilles toutes aussi inutiles que lui




- heroes never die -

MessageSujet: Re: Low lays the devil #   Mar 10 Jan - 19:58

wow ce personnage, hâte d'en savoir plus :*-*: :*-*: :*-*:
bienvenue dans le coin et bon courage pour ta fiche I love you :you:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

walk in harmony

▲▼ fils reliés : 25
▲▼ implanté depuis : 29/12/2016
▲▼ avatar : jeremy irons.
▲▼ crédit(s) : alas.

▲▼ âge : soixante-huit ans.
▲▼ race : humain.
▲▼ position dans les partis : prétendu pro-omniaque après un séjour derrière les barreaux, mais sous le masque demeure l'éternel extrémiste anti-omniaque.
▲▼ métier : autrefois chasseur de prime, il est aujourd'hui animé par l'ennui.

▲▼ signe(s) distinctif(s) : honteusement, un œil qui faiblit et qu'il cache derrière un monocle.
▲▼ dans tes poches : une vieille montre qui ne fonctionne plus, une alliance, un revolver dissimulé à sa cheville.




- heroes never die -

MessageSujet: Re: Low lays the devil #   Mer 11 Jan - 10:02

Ce personnage, ce choix d'avatar. Il nous faudra un lien, bienvenue. :*-*: :kiss:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

glitch in the system

▲▼ fils reliés : 385
▲▼ implanté depuis : 31/07/2016
▲▼ pseudo : ex machina, laura.
▲▼ avatar : cole sprouse.
▲▼ crédit(s) : kaka le plus beau des kakas.

▲▼ âge : 22 balais à tirer, avec antécédent d'adolescence foirée.
▲▼ nom de code : lag, ça rame, ça bug, ça déconne et ça foire. ça lag quoi.
▲▼ rang au sein d'OW : soutien.
▲▼ race : humain à en crever, malgré la touche fake qui fait douter une seule seconde.
▲▼ position dans les partis : s'en tape comme de la dernière pluie.
▲▼ métier : hacker à temps plein, bidouille, tripatouille et jazzman au bow-tie.

▲▼ signe(s) distinctif(s) : oeil droit robotique, un nano-oeil presque crédible.
▲▼ dans tes poches : des fruits secs, de la poussière, une bague rouilée et des vieux tickets périmés illisibles. on oublie pas bien sûr, le propulseur dans la ceinture, au cas où.




- heroes never die -

MessageSujet: Re: Low lays the devil #   Mer 11 Jan - 10:44

:heu: :heu: :heu: :heu:
oh wait.
c'est quoi ce personnage qui se défile à l'horizon. :you:
je sens comme un grand swagg. :kaka:

et je me suis pas trompée.
HOLY FUCK JEEZ CHRIST. JESSICA. :rip:
ANTI-HUMAIN.
CANT.
CANT.
CAAAANT.

JE VEUX PLUS. :blbl: bienvenue rouquine et bonne chance pour ta fiche ! :kawaii:

_________________
lag ▲▼ you can break me, burn me, bury me alive; but as long as i'm still breathing it will never be over. i will hunt you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

walk in harmony

▲▼ fils reliés : 11
▲▼ implanté depuis : 10/01/2017
▲▼ avatar : Jessica Chastain
▲▼ crédit(s) : Lux Aeterna

▲▼ âge : 40 ans
▲▼ race : Acier dans les paumes, acier dans la cage. Binaire dans la tête. Souvenirs perdus. Transférée.
▲▼ position dans les partis : Anti-humains. Mort, mort et mort encore.
▲▼ métier : Religieuse qu'elle est devenue, à la poursuite des lumières perdues, à rassembler des bouts d'âme comme elle le peut. Du mensonge à n'en plus finir.

▲▼ signe(s) distinctif(s) : Un "B/S" marqué derrière l'oreille. Un "FL87954" autour de son poignet, identifiant de milice. Et là-haut, y'a rien qui fonctionne, un nom qui s'oublie, des absences, du vide.
▲▼ dans tes poches : Les mains sales. Un lourd crucifix autour du cou, une Bible. Une lame dans la botte.




- heroes never die -

MessageSujet: Re: Low lays the devil #   Jeu 12 Jan - 6:15

:blbl: :blbl: :blbl:
Votre accueil, il est trop bien azemfpjsqùpjd
Ca me fait très beaucoup plaisir de voir que Skye vous intéresse :fire: Merci !

Isadora/ Freema :kyu:

Bram/ Baby bro :fire: Je t'interdis de porter des t-shirt avec la face de Skye, merci :uou:

Nyx/ On est d'accord sur ce point. Mei, Bastion, Torbjorn. Let's have cancer !
#pls (Je te garde un lien, aussi :neuh: )

Kata/ MOUREZ TOUS, HUMAN SCUM ! :heu:

Ye-Sung/ Merci :bril:

Tyr/ Come at me, anti-omniaque :pedro:

Alan/ Merci amoefhsmqjzd *Hairflip anti-humain* :blbl: :blbl:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

glitch in the system

▲▼ fils reliés : 192
▲▼ implanté depuis : 10/11/2016
▲▼ pseudo : rue des étoiles (emeline).
▲▼ avatar : catherine mcneil.
▲▼ crédit(s) : isadora l'exploratrice (ae)

▲▼ âge : vingt-sept, le club des maudits, elle attend la fin du mois pour se tirer une balle.
▲▼ race : de chaire et d'os.
▲▼ position dans les partis : pro-omniaque silencieuse,
▲▼ métier : matrone du red lips,

▲▼ signe(s) distinctif(s) : rouge pute aux lèvres.
▲▼ dans tes poches : un beretta rouillé avec un b en initiale toute rayée, ca.




- heroes never die -

MessageSujet: Re: Low lays the devil #   Jeu 12 Jan - 20:12



il est des nôtres

move
bitch

je suis ta nouvelle victime. :blbl:
skye est impressionnante, j'ai lu beaucoup de représentations de la folie mais l'égarement de skye est tout simplement passionnant, la profondeur que tu lui donne, la personnalité de l'omniaque qui se mélange à celle de la skye d'origine, on veut en savoir encore plus. j'ai adoré lire sa décadence et tous les petits détails qui la caractérise. et carmélite, c'est super orignal, j'adore ce genre de perso :ouh: ! j'adore ta plume, elle est tellement raffinée, je suis admirative ! :you:


Bravo à toi l'affreux ! Cette fiche annonce ta libération, après la galère de la fiche tu vas devoir faire tout ce qui est administratif. Une fois ceci fait, tu pourras enfin te balader dans les rues de Néo.  :ouh: Pour ce qui est de l'avatar, t'as pas trop à t'inquiéter ! Si t'as bien fait ton boulot ça a déjà été recensé, si c'est pas le cas hésite pas à MP un admin. Du reste on va te demander de passer par ce coin avant toute chose. Pour tout ce qui est maisons, partis, noms de codes, d'omniaques, etc. Bref ce qui est relou mais une fois que c'est fait t'es bien ! Ensuite c'est assez free, tu peux parfaitement aller te faire des liens comme aller te créer un un scénario, tout dépendra de ton envie du moment.

Bien évidemment, une fois que tu seras en paix avec toi-même, tu pourras écrire avec nous. Et on espère que tu t'éclateras bien en notre compagnie, on t'fait des bisous sur les fesses - parce que grouh.  :copul:  :ouh:  :lele:

:baye:  :baye:  :koeur:

- heroes never die -


_________________
▲▼  BREATH OF LIFE



You trick your lovers That you're wicked and divine You may be a sinner But your innocence is mine

~ red


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

walk in harmony

▲▼ fils reliés : 11
▲▼ implanté depuis : 10/01/2017
▲▼ avatar : Jessica Chastain
▲▼ crédit(s) : Lux Aeterna

▲▼ âge : 40 ans
▲▼ race : Acier dans les paumes, acier dans la cage. Binaire dans la tête. Souvenirs perdus. Transférée.
▲▼ position dans les partis : Anti-humains. Mort, mort et mort encore.
▲▼ métier : Religieuse qu'elle est devenue, à la poursuite des lumières perdues, à rassembler des bouts d'âme comme elle le peut. Du mensonge à n'en plus finir.

▲▼ signe(s) distinctif(s) : Un "B/S" marqué derrière l'oreille. Un "FL87954" autour de son poignet, identifiant de milice. Et là-haut, y'a rien qui fonctionne, un nom qui s'oublie, des absences, du vide.
▲▼ dans tes poches : Les mains sales. Un lourd crucifix autour du cou, une Bible. Une lame dans la botte.




- heroes never die -

MessageSujet: Re: Low lays the devil #   Jeu 12 Jan - 20:30

:blbl: :blbl: :blbl: azefpsjqùpsfjk merci beaucoup, je ne suis que joie et amour !
Hâte de vous croiser en RP ! :neuh:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



- heroes never die -

MessageSujet: Re: Low lays the devil #   

Revenir en haut Aller en bas
 

Low lays the devil #

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» The Sacrifice of Haiti "Pact with the Devil"
» Alignement NewJersey Devil
» Supernatural;; Sympathy For The Devil
» [Defense Devil] Présentation
» Ω I thought I saw the devil, this morning looking in the mirror,
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
▲▼ HEROES NEVER DIE :: 
de chair ou de métal
 :: Puces implantées :: Aux portes blindées
-