AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue

sur HND jeune freluquet ! :ouh:
pour éviter tout malaise, merci d'aller lire les annexes le plus rapidement possible ! :you: :ouh:

Partagez | 
 

 the lovecats ▲▼ isadora

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

glitch in the system

▲▼ fils reliés : 385
▲▼ implanté depuis : 31/07/2016
▲▼ pseudo : ex machina, laura.
▲▼ avatar : cole sprouse.
▲▼ crédit(s) : kaka le plus beau des kakas.

▲▼ âge : 22 balais à tirer, avec antécédent d'adolescence foirée.
▲▼ nom de code : lag, ça rame, ça bug, ça déconne et ça foire. ça lag quoi.
▲▼ rang au sein d'OW : soutien.
▲▼ race : humain à en crever, malgré la touche fake qui fait douter une seule seconde.
▲▼ position dans les partis : s'en tape comme de la dernière pluie.
▲▼ métier : hacker à temps plein, bidouille, tripatouille et jazzman au bow-tie.

▲▼ signe(s) distinctif(s) : oeil droit robotique, un nano-oeil presque crédible.
▲▼ dans tes poches : des fruits secs, de la poussière, une bague rouilée et des vieux tickets périmés illisibles. on oublie pas bien sûr, le propulseur dans la ceinture, au cas où.




- heroes never die -

MessageSujet: the lovecats ▲▼ isadora   Mer 4 Jan - 12:30


Y'a quelque chose d'horriblement perturbant dans cet immeuble. Pas dans celui à côté, pas dans l'autre qui menace de se casser la gueule d'un jour à l'autre. Juste celui-ci, là où il a décidé de se poser pour sans doute jamais en bouger. C'est pas vraiment neuf, c'est pas si vieux, c'est un peu entre deux mondes à se demander quand est-ce que ça va être rasé pour laisser apparaître un building beaucoup plus grand. L’ascenseur marche encore, pourtant Alan il préfère dévaler les escaliers en courant. Il se donne un peu d'adrénaline, il se file des frissons en se disant qu'il pourrait se péter le nez contre un mur s'il freine mal.

Il sourit.

Un peu bêtement. Un peu ignare. Un peu sans rien à l'esprit. C'est pas comme s'il avait de quoi s'occuper toute la sainte journée, c'est pas comme si Maureen l'avait appelé en bombe, lui disant de cracker toute la base de donnée d'une société frauduleuse. Non, aujourd'hui est calme, aujourd'hui est étonnement paisible et ça lui file comme une bouffée d'air frais.

Alors Alan il se dit qu'il va donner de la bouffe aux chats. Il a ce qu'il faut entre les mains, un vieux sachet qu'il a acheté il saurait-plus-dire-quand. Il a un côté un peu grand-mère, bon samaritain qui fait pas exprès de se la jouer grand coeur avec les félins. N'empêche qu'en arrivant, il s'attendait pas à ce qu'on lui prenne la place.

Y'a cette gonzesse.

La nana d'à côté qui parfois fait un bordel monstre quand elle ramène ses potes. La nana avec ses immenses dreadlocks qu'il envie sans doute. La nana au teint halé par les rayons poreux du soleil factice de Néo. Y'a toujours eu un bonjour, un au revoir. Rien de plus. Et le vent légèrement frais vient lui taper sur la joue. Il s'enfonce un peu plus dans son vêtement puis se pose à côté d'elle, accroupi. Un chat s'approche, proche du pacha qui roule plus qu'il ne marche. Les doigts du hacker viennent passer sur son pelage, il souffle, le paquet de bouffe dans son autre main libre.
- Désolé d'marcher sur tes plates-bandes. Y se marre un peu, le ravale aussitôt. T'as pas peur qu'ils jouent avec tes ch'veux ? Et pour pousser son propos, le blondinet donne un petit coup de menton dans l'air pour désigner ces traits droits tombants. Bleus, violets. Pour peu ce serait un éclat rainbow.

_________________
lag ▲▼ you can break me, burn me, bury me alive; but as long as i'm still breathing it will never be over. i will hunt you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

walk in harmony

▲▼ fils reliés : 44
▲▼ implanté depuis : 26/12/2016
▲▼ pseudo : Koo koo ou Zreyta selon les endroits
▲▼ avatar : Freema Agyeman
▲▼ crédit(s) : Alan // solosand

▲▼ âge : 28 ans
▲▼ race : humain
▲▼ métier : petits boulots, street artist

▲▼ signe(s) distinctif(s) : un papillon tatoué sur l'épaule
▲▼ dans tes poches : quelques bombes de peinture au fond d'un sac à dos usé

And now go, and make interesting mistakes, make amazing mistakes, make glorious and fantastic mistakes. Break rules. Leave the world more interesting for your being here. Make good art.


- heroes never die -

MessageSujet: Re: the lovecats ▲▼ isadora   Mer 4 Jan - 14:58

THE LOVECATS
Isadora a toujours aimé les chats. Pas seulement les chats, en fait - les chiens, les oiseaux, les reptiles, elle a toujours été à l'aise avec les bêtes en général, même l'iguane d'un mètre cinquante de l'une de sans anciennes conquêtes ne lui a pas fait peur - mais les félins ont une place spéciale pour elle. Peut-être est-ce leur indépendance qui lui plait, leur air suffisant et malicieux, ou alors peut-être lui rappellent-ils simplement de bons souvenirs d'enfance. En tout cas le fait est là. Les chats, ce sont de braves bêtes. Si on lui demandait de nommer son animal favori, elle les citerait surement.

Par contre, en avoir à elle, c'est une autre histoire. En avoir à elle, ça a toujours été trop compliqué, trop peu pratique, que ce soit parce qu'il y a déjà trop de monde à la maison - tu as déjà cinq frères et sœurs, Dora, tu as vraiment besoin d'un chat en plus ? - ou parce que ladite maison n'est qu'un minuscule appartement mal isolé et en manque de meubles où elle ne compte de toute façon pas résider longtemps - j'aime bien les chats, tu comprends, mais j'ai une vie, j'pourrais pas m'en occuper, il irait voir ailleurs. Mais ce n'est pas grave, car en ville, ce n'est pas bien compliqué de se dégoter un chat de substitution, les responsabilités en moins. Tout ce qu'il faut, c'est de la bouffe - quelques restes suffisent - et un peu de bonne volonté.

Alors voilà, chaque fois qu'elle en a le temps, et qu'elle n'oublie pas (ce qui arrive sans doute un peu trop souvent), elle met ses bottes et descend de ce qui lui sert de foyer pour aller nourrir les chats du quartier. Avec les temps, elle a fini par bien les connaitre, ces matous plus ou moins affamés venu d'ici et là. Il y a ce gros et gras pacha qui doit faire chaque jour le tour des maisons en s'attardant devant chaque bonne âme prête à lui filer à manger ; il y a les deux petits nerveux qui se donnent des coups de pattes ; il y a les habitués, ceux qu'on ne voit qu'une fois, et ceux qu'on ne revoit plus. Elle les aime bien, Isadora, tous autant qu'ils sont ; elle a déjà pensé à en ramener un à l'étage, mais d'un autre côté, n'est-ce pas mieux ainsi ? Elle les nourrit, ils se laissent caresser, tout le monde est gagnant.

Elle a toujours été seule pendant ses séances de bonne action féline, alors quand une voix inconnue vient l'interrompre par une journée comme les autres, elle est un peu surprise, bien sûr. Mais ce n'est qu'un voisin - une de ces vagues connaissances qu'on salue de loin, dans les escaliers ou sur le palier, sauf que cette fois-ci il a un paquet de nourriture à la main et qu'il n'a pas l'air de vouloir râler parce que ses potes font trop de bruits en soirée.

-"C'est toujours bon d'avoir un peu de concurrence", elle rit un peu, aussi, sans trop de raison. Le gros chat voit où est son intérêt, et s'approche immédiatement. Ca contribue à son rire. Sacré opportuniste. "Fais gaffe, elles sont addictives, ces boules de poils."

Elle sourit. Ses locks... C'est fou le nombre de conversations que ses locks ont déjà lancées. Au moins, elle ne laissant personne indifférent. Ca lui plait. Elle prend une mèche bleutée, la fait rouler entre ses doigts. "Bah, ils ont déjà essayé une fois ou deux... C'est pas bien méchant. J't'ai jamais vu par ici, tu leur donne souvent à manger ?
(c) AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

glitch in the system

▲▼ fils reliés : 385
▲▼ implanté depuis : 31/07/2016
▲▼ pseudo : ex machina, laura.
▲▼ avatar : cole sprouse.
▲▼ crédit(s) : kaka le plus beau des kakas.

▲▼ âge : 22 balais à tirer, avec antécédent d'adolescence foirée.
▲▼ nom de code : lag, ça rame, ça bug, ça déconne et ça foire. ça lag quoi.
▲▼ rang au sein d'OW : soutien.
▲▼ race : humain à en crever, malgré la touche fake qui fait douter une seule seconde.
▲▼ position dans les partis : s'en tape comme de la dernière pluie.
▲▼ métier : hacker à temps plein, bidouille, tripatouille et jazzman au bow-tie.

▲▼ signe(s) distinctif(s) : oeil droit robotique, un nano-oeil presque crédible.
▲▼ dans tes poches : des fruits secs, de la poussière, une bague rouilée et des vieux tickets périmés illisibles. on oublie pas bien sûr, le propulseur dans la ceinture, au cas où.




- heroes never die -

MessageSujet: Re: the lovecats ▲▼ isadora   Sam 7 Jan - 20:26


Y pourrait tout savoir, sur n'importe qui.

Y pourrait farfouiller dans sa puce, y trouver les informations qu'il veut, taper dans le mille et dresser un portrait ennuyeux, sans surprise de la voisine qui fait un boxon du Diable. Y pourrait faire tout ça, Alan, s'y intéresser sans vraiment le faire et choisir la facilité à la place du chemin bêtement humain. En laissant un oeil derrière lui, il a préféré la voie du factice, celle qui mène aux réponses directes, celle qui s'enquiquine pas des alternatives.

A bien la regarder, il s'imagine des tas de scénarios. Il en a pas conscience. Il rêve tout éveillé. Il l'imagine un peu hippie, un peu transcendée par les robots aussi, du genre à aller dans des partys où y'a une toute petite quantité d'humains. A chercher la paix. A être celle qui ambiance, qui fait péter la musique à en trembler les murs. Il la voit pas avoir un quotidien qui s'amenuise, qui s'enferme entre quatre murs. Il la voit pas comme lui. Et elle a la causette facile en plus, elle l'envoie pas bouler dans les roses pour avoir osé entamer une conversation autour de félins. La main du hacker reste dans le pelage du plus bouffit, il déballe sans attendre la nourriture qui traîne dans le sachet plastique. Y'en a deux qui se jettent dedans sans se faire prier.

Haussement d'épaules.
- Pas tout l'temps nan. Quand j'y pense, j'sais qu't'es un peu la gonzesse à chats de l'immeuble alors... Ils sont pas en danger, j'crois ? A moins qu'ton but ce soit d'les égorger après pour en faire des mitaines. Grincement de dents un poil dramatique, il laisse passer un rire. Même moi j'y crois pas, t'as pas l'air farouche.

Inspiration profonde, il lève les yeux vers le ciel grisâtre et en admire les formes floutées. Il a l'air un peu con, Alan, à se dire que Néo est sublime quand le temps est dégueulasse. Les couleurs ressortent mieux, les lumières aussi. Tout colle. Comme si la capitale avait été faite pour déglinguer les teintes moroses.
- Au fait... T'as un prénom ou j'continue de m'dire que t'es l'emmerdeuse-qu'a-trop-d'potes ? Sourire en coin.

Il a le chic pour briser la glace. Ou pour renforcer les barrières. A ce sujet, y'a pas mal de débats.

_________________
lag ▲▼ you can break me, burn me, bury me alive; but as long as i'm still breathing it will never be over. i will hunt you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

walk in harmony

▲▼ fils reliés : 44
▲▼ implanté depuis : 26/12/2016
▲▼ pseudo : Koo koo ou Zreyta selon les endroits
▲▼ avatar : Freema Agyeman
▲▼ crédit(s) : Alan // solosand

▲▼ âge : 28 ans
▲▼ race : humain
▲▼ métier : petits boulots, street artist

▲▼ signe(s) distinctif(s) : un papillon tatoué sur l'épaule
▲▼ dans tes poches : quelques bombes de peinture au fond d'un sac à dos usé

And now go, and make interesting mistakes, make amazing mistakes, make glorious and fantastic mistakes. Break rules. Leave the world more interesting for your being here. Make good art.


- heroes never die -

MessageSujet: Re: the lovecats ▲▼ isadora   Sam 14 Jan - 12:23

THE LOVECATS
Elle va s'appuyer dos contre le mur, les yeux baissés sur le festin des bêtes, et l'espace d'un instant, se voit dans le rôle d'une de ces vieilles femmes à chats dont on se moque parfois. Assise dans un fauteuil, aussi frêle que sa grand mère avant elle, entourée d'une marée de félins miaulants qu'elle nourrirait d'une main tremblante... Elle leur donnerait des noms du genre "Biscuit" ou "Moustaches" et quand ils se poseraient sur ses maigres genoux, elle disparaîtrait presque en dessous, comme sous une grosse couverture trop épaisse et remuante. L'idée l'amuse par son exotisme. Elle a du mal à s'imaginer - vraiment s'imaginer - dans le futur, plus âgée ou autre. Mais tant qu'à l'être, autant l'être entourée de chats, elle suppose. Ouais, ça lui irait pas trop mal.

Elle hausse les épaules et s'étire le dos. "Bah, ils peuvent pas s'plaindre. D'un autre côté, ils s'plaignent pas non plus d'avoir du rab." Elle ne relève pas son trait d'humour un peu grinçant, se contentant de l'observer. Il a l'air pale, jeune, un peu paumé peut-être. Il a l'air de pas sortir assez. Mais qu'est-ce qu'elle en sait, Isa ? C'est peut-être elle qui sort trop.

L'emmerdeuse-qu'a-trop-d'potes... Isadora ne sait pas si c'est une simple blague ou un reproche voilé, et peu lui importe, elle ne voit pas pourquoi elle devrait s'excuser pour un peu de bruit. C'est une ville vivante, il y a du bruit partout - même ici dans ce coin planqué derrière l'immeuble, ou seuls les résidents on une raison de passer et ou les chats peuvent vadrouiller sans risque de se faire écraser, on entend toujours le bruit des voitures et des passants pas bien loin. C'est naturel, voilà ce qu'elle pense, tout aussi naturel que d'avoir beaucoup d'amis, de les inviter chez elle, et de parler et rire et écouter de la musique avec eux. Alors elle rit et répond sur le ton de la plaisanterie : "C'est mon deuxième prénom, comment t'as deviné ?" et puis après une pose "Mais y a aussi Isadora, si tu préfères," en pensant à la sonnette de sa porte qui n'indique qu'un I. Gibson gribouillé à la va vite et bien peu nécessaire de toute façon, car tous ceux qui viennent chez elle savent où la trouver.

-"Et toi ? Je parie sur 'Le-vieillard-grincheux-qui-râle-sur-les-manières-des-jeunes-d'aujourd'hui'." Un rire, encore. "Entre ça et la vielle aux chats, on doit faire la paire..."
(c) AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



- heroes never die -

MessageSujet: Re: the lovecats ▲▼ isadora   

Revenir en haut Aller en bas
 

the lovecats ▲▼ isadora

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
▲▼ HEROES NEVER DIE :: 
Néo
 :: Lyra
-