AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue

sur HND jeune freluquet ! :ouh:
pour éviter tout malaise, merci d'aller lire les annexes le plus rapidement possible ! :you: :ouh:

Partagez | 
 

 prédéfinis ▲▼ omniaques (0/4)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

die like the rest

▲▼ fils reliés : 107
▲▼ implanté depuis : 31/07/2016
▲▼ avatar : no-face.
▲▼ crédit(s) : hnd.

▲▼ âge : éternité.
▲▼ race : quelque chose en tout cas.
▲▼ métier : regarder, voir, appréhender, garder, aimer, haïr.

▲▼ dans tes poches : peu importe.




- heroes never die -

MessageSujet: prédéfinis ▲▼ omniaques (0/4)   Jeu 4 Aoû - 15:08



Robots adorés

PVs
Omniaques

Ceux qui se croient humains. Qui veulent faire tout comme mais ne sont pas eux. Ceux qui survivent, qui ont subis des injustices et qui se redressent fiers de leur cité nouvelle. Ceux qui veulent la paix et la guerre. Omniaques si différents, que Néo aime tel ses enfants.

En raison des prédéfinis, nous nous laissons un droit de véto si l'interprétation ne nous semble pas juste. Malgré tout, ne soyez pas bloqué à cause de ceci, n'hésitez pas à vous approprier le personnage et surtout vous faire plaisir. :ouh:

Tatiana Maslany ▲▼ gigi chevalier
Gary Oldman ▲▼ erik stenberg
Lupita Nyong'o ▲▼ manuela volk
Rami Malek ▲▼ vali ionescu

- heroes never die -



Dernière édition par Admin le Dim 20 Nov - 22:24, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hndie.forumactif.org

avatar

die like the rest

▲▼ fils reliés : 107
▲▼ implanté depuis : 31/07/2016
▲▼ avatar : no-face.
▲▼ crédit(s) : hnd.

▲▼ âge : éternité.
▲▼ race : quelque chose en tout cas.
▲▼ métier : regarder, voir, appréhender, garder, aimer, haïr.

▲▼ dans tes poches : peu importe.




- heroes never die -

MessageSujet: Re: prédéfinis ▲▼ omniaques (0/4)   Jeu 4 Aoû - 15:09



apprend d'hier, vis pour aujourd'hui, espère pour demain

Gigi
Chevalier


nom ▲▼ Chevalier, sans armure. prénom ▲▼ Gigi. véritable nom d'omniaque ▲▼ Nouratta, lumière. âge ▲▼ trentaine en apparence, douze mois dans les faits. ethnie représentée ▲▼ française comme sur un tableau. lieu de fabrication ▲▼ Néo. métier ▲▼ fleuriste, bénévole dans un cimetière humain à ses nombreuses heures perdues. situation sociale ▲▼ peine à joindre les deux bouts elle refuse toute aide. situation émotionnelle ▲▼ célibataire, amoureuse du monde. orientation sexuelle ▲▼ asexuelle, seul l'amour platonique semble lui plaire. traits de caractère ▲▼ douce, joviale, discrète, curieuse, sincère, académique, docile, imprudente, influençable.  avatar ▲▼ Tatiana Maslany. crédits ▲▼ Blake.

particularités▲▼ perçoit plus de parfums que la moyenne, son odorat est calqué sur celui des félins allant jusqu'à lui permettre de sentir la peur.


Souvenirs
coriaces


Histoire

i. gigi est une jeune omniaque dernière génération créée il y a seulement une douzaine de mois, elle a été adoptée par un couple qui venait de perdre leur fille dans un accident et se considère depuis toujours  comme tel, adaptant au mieux son comportement pour ressembler à celle qu'elle est sensée remplacer et satisfaire sa famille, allant jusqu'à imiter ses gestes en s'aiguillant des souvenirs de ses proches. ii. on ne l'a jamais mise au courant des réelles circonstances de la mort de sa jumelle humaine, elle se tient à la version de ses parents qui se résume à une maladie foudroyante. D'une manière générale la mort est un concept qu'elle connait mais qu'elle peine à comprendre ne se sentant pas concerné par celle-ci. iii. bien qu'assez indépendante et autonome dans le cadre de sa profession,  elle vit toujours auprès  de sa famille et ne s'imagine pas un seul instant vivre ailleurs qu'auprès d'eux, elle considère son rôle de fille parfaite comme un but en soit et craint profondément de faillir à sa tâche. Sa vie sociale se résume à son emploi et aux personnes qu'elle croise quand elle décore les monuments aux mots, du reste elle a une image très enfantine de Néo. iv.  sa boutique reste le seul jardin secret qu'elle se soit approprié, elle l'a toujours dirigée seule et refuse l'aide économique de son entourage avec respect  en dépit de affaires qui tournent peu ces derniers temps. Elle y passe presque toute ses journées et met un point d'honneur à soigner son apparence extérieure.  v. elle porte d’ailleurs peu d'intérêt aux apparences, capable d'apprécier n'importe qui sans se soucier de l'image qu'il renvoie. Ce qui est loin d'être le cas de toute les personne qu'elle rencontre, même si elle ne comprend pas le racisme dont certains font preuve en raison de son statut d'omniaque il lui arrive souvent de ressentir la gêne en pleine rue, gêne dont elle n'arrive pas à trouver l'origine, causant des dysfonctionnements qui la forcent à faire des mises à jour plus couramment que la moyenne. vi de l'amour elle n'a que l'image de celui qu'on partage avec les siens, elle ne connaît que l'affection la plus pure  et s'imagine que tous les couples sont comme celui auprès duquel elle vit, de ce fait elle tolère peu la taquinerie  et toute trace d'agressivité est directement associé au rejet. Bercée par les histoires de prince charmant elle attend sagement le sien, encouragée par sa mère.  viii. élevée comme une humaine, son avis et sa connaissance sur l'histoire des omniaques sont limitées. Elle n'a jamais eu l'occasion de discuter avec un de siens plus de quelques minutes, elle ne ressent d'ailleurs aucune attirance envers eux, presque une forme de peur et d'appréhension que le comportement de la société influence. Si elle croise un omniaque dans la rue en train de se faire démembrer elle ne ressentira qu'une légèrement honte picoter sa nuque et inversement. Phénomènes, dans le cas de la violence, qu'elle n'ignore pas totalement pour autant mais dont elle n'ose pas parler. ix.sans vivre dans la censure, gigi n'a pas toujours son mot à dire et ne s'en sent pas le droit, elle subit son quotidien sans broncher et ne recherche qu'à être la plus respectable possible. Tendance qui la pousse parfois à agir sans réfléchir et en fait une personne facilement manipulable. x. sa curiosité la pousse à s'intéresser de plus en plus au monde qui l'entoure et au fonctionnement des autres races, se sentant plus humaine qu'omniaque, mais pas pour autant à sa place auprès des êtres de chair et d'os, elle agit de manière ambiguë, capable de raisonner de manière extrêmement méthodique et robotique tout comme de faire preuve d'initiatives plus poussées.


Mémoires
éparses


Clyde Daniels

C'est suite au décès de son père, il y a tout juste deux ans, que Clyde a fait la rencontre de Gigi et inversement. Il faut dire que dans cette ambiance si sombre, si triste, elle irradiait de sa présence délicate et grâce à ses couronnes de fleurs si colorées, si bien accordées, elle avait rendu honneur à Daniels père dans un silence qui lui était propre. Elle a établit le contact avec le jeune homme en lui posant seulement cette bête question : vous allez bien ? Un peu ridicule lors d'un enterrement, pourtant Clyde n'en a retiré qu'un sourire, un petit rire assez idiot. Bien évidemment qu'il allait bien, mieux en tout cas grâce à elle qui faisait preuve d'une empathie hors-norme. Quand bien même il sut qu'elle était Omniaque, rien n'y changea et durant ces deux ans ils ne cessèrent de se croiser. Clyde vient régulièrement dans sa boutique pour parler de tout, de rien, et quand elle travaille un bouquet elle l'écoute attentivement. Elle l'aime bien, Clyde, c'est un joli garçon à la conversation amusante, doublé d'un humain qui ne cesse de la surprendre chaque jour qui passe. Et sans doute se disaient-ils que ce n'était certainement pas en se recueillant sur une tombe qu'ils allaient faire une bonne rencontre.


Erik Stenberg

Douce Gigi. C'est en la croisant que le professeur s'est découvert un intérêt pour l'art floral et particulièrement pour la fleuriste. Il lui a trouvé de cette candeur singulière, de cette gentillesse qui existe encore que chez très peu de personnes. Omniaque en plus, que demander de plus ? Une chose est certaine, Erik la courtise avec la plus grande galanterie, la complimente et rend ses journées encore plus douces qu'elles ne le sont. Gigi, de son côté ne sait qu'en penser, de cet homme-machine. Elle n'est pas née de la dernière pluie, on ne parlait que lui dans les journaux et encore maintenant on se retourne en le croisant. Sans doute qu'il l'effraie un peu, qu'elle ne sait sur quel pied danser. En attendant, elle profite de cette attention délicate qu'il lui offre, engageant avec lui des conversations plus délectables les unes que les autres.


Vali Ionescu

Gigi remarque les choses, voit les gens et particulièrement ceux qui tentent de se dissimuler dans les ombres. Vali, elle a croisé sa route à plusieurs reprises et il n'est pas rare qu'en levant le nez, elle voit sa silhouette encapuchonnée se dessiner dans l'horizon. C'est le soir, souvent, quand elle ferme boutique qu'elle discerne plus aisément les joues creusées du garçon. Ils ne se sont jamais adressés la parole. Alors la fleuriste se plaît à s'inventer des histoires, à croire qu'il est un fugitif ou un anti-héros typique de son temps. Quant à Vali, il traîne souvent dans le quartier où elle travaille seulement pour les couleurs, pour la beauté des choses et la bête gentillesse qui en ressort. Peut-être qu'un jour il y mettra le boxon.


- HEROES NEVER DIE -



Dernière édition par Admin le Jeu 4 Aoû - 17:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hndie.forumactif.org

avatar

die like the rest

▲▼ fils reliés : 107
▲▼ implanté depuis : 31/07/2016
▲▼ avatar : no-face.
▲▼ crédit(s) : hnd.

▲▼ âge : éternité.
▲▼ race : quelque chose en tout cas.
▲▼ métier : regarder, voir, appréhender, garder, aimer, haïr.

▲▼ dans tes poches : peu importe.




- heroes never die -

MessageSujet: Re: prédéfinis ▲▼ omniaques (0/4)   Jeu 4 Aoû - 15:09



Planter un stéthoscope dans les nuages pour écouter le bruit de la pluie qui se fabrique..

Erik
Stenberg


nom ▲▼ Stenberg, dans les journaux homme mécanique. prénom ▲▼ Erik. véritable nom d'omniaque ▲▼ Esratta emprunté pour la cause. âge ▲▼cinquante-cinq ans de la tête jusqu'au coup, du reste les morceaux vacillent entre le mois dernier et une année. ethnie représentée ▲▼ suédois dans tous les cas. lieu de fabrication ▲▼ néo pour la tête, le reste aussi à l'exception de quelques morceaux obtenus par importation en échange de gros billets. métier ▲▼ professeur d'histoire omniaque plus que passionné par son sujet, savant et cobaye à la fois. situation sociale ▲▼ l'or dans ses circuits, le compte en banque affiche plus de six chiffres presque de loterie. situation émotionnelle ▲▼ divorcé ou peut-être veuf, c'est comme-ci elle n'avait jamais été là. orientation sexuelle ▲▼ hétérosexuel par défaut, coming-out d'un désintéressé. traits de caractère ▲▼excentrique, savant, bavard, prétentieux, singulier, hypocrite, passionné, généreux, optimiste.    avatar ▲▼ Gary Oldman. crédits ▲▼SWANN.

particularités▲▼  Il a décidé une dizaine d'année auparavant de dépenser sa fortune dans des prothèses sophistiquées  pour posséder le corps d'un omniaque dans un but expérimental, il n'a plus que sa tête qui est humaine.


Souvenirs
coriaces


Histoire

i. Né dans les quartiers riches de Néo il a toujours vécu sous la lumière des néons et dans le confort le plus optimal, l'argent de ses parents répondant à tout ses désirs et besoins. Pour son cinquième anniversaire il s'est vu offrir son premier ordinateur, celui-ci a fini en pièce détachées quelques semaines plus tard. ii. Toujours à la recherche d'explications et curieux de tout Erik s'amusait à démonter tous les appareils électroniques de ses parents dans le but de récupérer les composants et fabriquer sa propre création, au départ un dictionnaire interactif conciliant sa passion pour la technologie et son assiduité vis-à-vis des termes techniques. iii.  Sans réellement aboutir, cherchant toujours à améliorer au mieux son prototype il s'est plongée dans les études jusqu'à sa majorité empochant son diplôme avec un excellent score, il s'arrêta cependant assez tôt pour travailler dans un centre de réparation pour omniaques sur le conseil d'une vielle amie mordue de bricolage. iv.  A la même époque il se vit offrir son premier omniaque chargé de s'occuper du ménage de son appartement, une source de savoir infinie pour Erik qui en complément de son emploi essayait d'optimiser le modèle présent son appartement à l'aide de pièces volées.  v. Déçu de la limite des capacités de son robot,  il commença  aux alentours de la vingtaine  à expérimenter sur sa propre main allant jusqu'à s'auto-mutiler pour créer sa propre prothèse aidé de son amie d'enfance. S'il est regardé de travers par son entourage c'est pour lui un véritable déclic et le début officiel de sa nouvelle existence voué aux omniaques et à la biomécanique. vi Fraîchement fiancé il s'intéresse de plus prêt à l'histoire et au passé omnium en compagnie de sa partenaire de toujours, ses recherches l'emmène à engager de nouveaux androïdes  pour s'occuper de sa maison, il en profite alors pour les étudier et perfectionner ses expériences dans l'idée de se créer un exosquelette inspirée des omniaques avant d'être séduit par l'idée de devenir un omniaque de la manière la plus radicale possible. viii. Délaissant son couple au profit de ses recherches il finit par rompre avec sa compagne et noie le peu de chagrin qu'il éprouve  alors dans l'étude. Retrouvant les bancs de l'école dans l'optique de devenir professeur et de partager sa passion pour la robotique ainsi que de l'histoire omniaque auprès d'un maximum de personne, c'est là qu'il découvre l'existence concrète du parti pro-omniaque et s'y engage à temps partiel. ix. Alors simplement âgé de 35 ans il réalise la première partie de son rêve en se faisant greffer deux jambes à partir des pièces récupérées auprès d'omniaques hors-service, suivront ses bras et enfin son torse, ne laissant plus apparaître que sa tête humaine et laissant place a premier homme mi-humain mi-omniaque. x.  Au profit de la cause qu'il a toujours embrassé il quitte définitivement son travail dans la réparation,  une fois aux portes de la bonne quarantaine pour consacrer tout  son temps libre à l'enseignement de l'histoire omnium et de temps à autre la pratique d'expériences sur les prothèses. N'hésitant pas à servir de cobaye et toujours à le recherche de la meilleur optimisation possible avec pourquoi pas, la chimère folle de posséder une corps à 100% robotisé, il se sert de son influence dans les médias et de son  nouvel empire monétaire  pour véhiculer une image positive de la cause omniaque qu'il défend férocement.


Mémoires
éparses


Gigi Chevalier

Douce Gigi. C'est en la croisant que le professeur s'est découvert un intérêt pour l'art floral et particulièrement pour la fleuriste. Il lui a trouvé de cette candeur singulière, de cette gentillesse qui existe encore que chez très peu de personnes. Omniaque en plus, que demander de plus ? Une chose est certaine, Erik la courtise avec la plus grande galanterie, la complimente et rend ses journées encore plus douces qu'elles ne le sont. Gigi, de son côté ne sait qu'en penser, de cet homme-machine. Elle n'est pas née de la dernière pluie, on ne parlait que lui dans les journaux et encore maintenant on se retourne en le croisant. Sans doute qu'il l'effraie un peu, qu'elle ne sait sur quel pied danser. En attendant, elle profite de cette attention délicate qu'il lui offre, engageant avec lui des conversations plus délectables les unes que les autres.


Carlota Lucas

Elle était l'élève, il était le professeur. Elle l'admirait, il ne l'avait même pas remarqué. Elle le regardait d'un oeil presque envieux pendant que lui déblatérait ses cours si doux. Carlota, elle a vu l'évolution de son professeur, elle a vu son changement progressif et ses absences soudaines de cours, ses remplaçants. Elle l'a vu devenir ça. Cet être même plus humain, cet être de rien dont elle a perdu l'estime, brisant un peu son corps de jeune adulte au même passage. Si elle n'a pas tenue à l'université plus de deux ans, ça n'a jamais empêché la jeune femme de traîner de temps à autres sur le campus. De le revoir lui et d'avoir un regard dédaigneux à son égard. Erik quant à lui n'a qu'un vague souvenir de cette étudiante, il sait seulement qu'elle est de ceux qui n'approuvent pas sa nouvelle nature, celle d'un Omniaque nouveau mêlant humanité et machinerie. De surcroît, Carlota détestant les Omniaques, il n'est pour elle que l'incarnation d'une horreur, d'un monstre. Oubliant qu'un jour, elle buvait ses mots à n'en plus finir.


- HEROES NEVER DIE -



Dernière édition par Deus ex Machina le Ven 23 Déc - 16:31, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hndie.forumactif.org

avatar

die like the rest

▲▼ fils reliés : 107
▲▼ implanté depuis : 31/07/2016
▲▼ avatar : no-face.
▲▼ crédit(s) : hnd.

▲▼ âge : éternité.
▲▼ race : quelque chose en tout cas.
▲▼ métier : regarder, voir, appréhender, garder, aimer, haïr.

▲▼ dans tes poches : peu importe.




- heroes never die -

MessageSujet: Re: prédéfinis ▲▼ omniaques (0/4)   Jeu 4 Aoû - 15:09



Oh, I'm not gonna kill you... I'm just gonna hurt you really, really bad

Manuela
Volk


nom ▲▼ Volk. prénom ▲▼ Manuela l'imposture humaine. véritable nom d'omniaque ▲▼ Menatta. âge ▲▼trente-trois ans théorique dont trois réeles depuis la naissance de la machine. ethnie représentée ▲▼ métisse allemande. lieu de fabrication ▲▼ néo. métier ▲▼sénatrice impliquée dans la cause pro-omniaque, extrémiste affirmée contre les humains. situation sociale ▲▼ possède son propre empire sans connaître la richesse de crésus. situation émotionnelle ▲▼ célibataire coeur de givre. orientation sexuelle ▲▼ pansexuelle elle offre son amour à ses enfants omniaque la confiance est trop fragile pour une seule personne. traits de caractère ▲▼ fière, sans pitié, rancunière, sage, vindicative, patiente, froide, manipulatrice, ambitieuse.    avatar ▲▼ Lupita Nyong'o. crédits ▲▼CRIPSOW (?) .

particularités▲▼ Après l'accident qui a failli lui coûter la vie elle a subit plusieurs greffes venant de divers omniaques, si sa matrice est bien la sienne le reste de son corps provient d'autres robots qui n'ont pas eu la chance de s'en sortir. Une particularité qui lui offre un physique pour le moins atypique qu'elle cache habilement et qui lui sert de force.


Souvenirs
coriaces


Histoire

i. Manuela a vécu la majeure partie de ce que l'on peut considérer comme son enfance auprès d'une fratrie de gamins originaires des quartiers riches. Considérée plus comme un jouet et une attraction que comme un membre de la famille elle n'a pas connu le luxe de la liberté et ce n'est qu'après 12 mois d'existence qu'elle a enfin pu goûter à une véritable existence. ii.  Abandonnée par ses maîtres qui l'ont préféré à une modèle plus développé, elle a longtemps erré dans les rues, se produisant parfois en spectacle grâce à des tours de magie appris auprès d'un autre omniaque avec qui elle traînait presque toutes les heures du jour et de la nuit. Le peu d'argent qu'elle rapportant servant à la maintenir à jour et par extension en vie. iii. Ayant très vite développé une grande aptitude à la manipulation par les gestes et la parole elle se fit remarquer par des trafiquants qui espéraient la revendre à bon prix, si elle arriva à leur échapper une  première fois elle subit plus tard leur vengeance en se faisant publiquement humilier. Suite à cette épisode elle  décida d'apprendre un des techniques d'autodéfense, déchanté par la réalité de la rue.  iv. En dépit des efforts dont elle faisait preuve pour s'intégrer et ne pas subir la haine quotidienne, elle tomba un soir sur un groupe d'humain éméchés qui n'hésitèrent à pas à en venir aux armes dès qu'ils la virent. A trois contre un, elle manqua de se faire tuer. Totalement démembrée elle doit sa survie à leur manque de concentration qui laissa sa matrice intacte, trop occupée à taper dans les restants de ferrailles. Traumatisée par l’événement elle garde une haine plus que féroce envers les humains qu'elle soupçonnait déjà de n'être que des créatures de destruction.    v. Reconstruite à partir de différents morceaux  d'omniaques elle fit de la plus grande plaie de sa vie une véritable force et commença à diffuser un message radical contre les humains. N'hésitant pas à parler au nom des autres insomniaques dont elle se considère presque comme la mère, du fait qu'elle est conçue à partir de nombreux de ses "enfants", elle fit monter auprès de ses anciens amis un message de haine virulent. vi Grâce à ses grandes qualités oratoires et sa capacité à mobiliser les foules, Manuela entreprit de faire carrière dans la politique pour réparer les tords commis à son peuple et réussit à s'imposer dans le sénat en y gagnant une place de choix, elle y siège depuis une bonne année et si elle est encore très jeune ses idées elles sont tristement en accord avec son temps et séduisent de plus en plus. viii.  Elle porte un regard empli de jugement envers les omniaques sympathisants avec l'ennemi, les considérant comme des traîtres et des faux-frères, c'est cette intransigeance qui joue beaucoup sur son influence et l'image stricte qu'elle renvoie, aidée par la dureté de ses convictions que rien ne peut ni changer ni ébranler ne serait-ce que légèrement pour la faire douter. ix.L'usage de la violence ne la dérange pas si tant est qu'elle est nécessaire pour arriver à ses fins. Elle n'éprouve aucun plaisir à prendre une vie, vie pour laquelle elle a un respect infini depuis son agression. Cependant si l'existence d'un de ses compatriotes est remise en question  elle n'éprouve aucun remord à exécuter un être humain voir un omniaque sympathisant, tout reposant en généralité sur son humeur du jour et les circonstances qu'elle aggrave volontairement  en quelques phrases bien tournées. x. Si une majorité la connait sous le prénom de Manuela elle le  déteste profondément et se fait appeler auprès des siens de son nom omniaque, le seul légitime à ses yeux. Son objectif étant de séparer définitivement les deux races qui ne peuvent pas vivre e harmonie d'après ses dires. Et sur ce point elle fait énormément pression sur la chambre du sénat et vise ces derniers temps les alliances matrimoniales entre omniaques et humains, toute occasion étant bonne pour faire régresser ces progrès sociaux qui n'ont pas lieux d'êtres.


Mémoires
éparses


Nicol Carson

Si la haine avait un visage, sans doute aurait-elle celui de Manuela et de Nicol. S'ils pouvaient se déchirer sur la place publique, ils le feraient, et pour cause : Nicol est le fondateur du parti anti-omniaque qui réveille la populace et la rend plus folle qu'elle ne l'est déjà, et Manuela le sait que c'est à cause de lui qu'elle a été démembrée, traitée comme un déchet dans la rue. Comme quoi, les choses tombent bien, maintenant contre cette race humaine qu'elle considère comme insipide et monstrueuse, les rares fois où ils se croisent sont électriques. S'ils ne peuvent pas se blesser avec les gestes, ils le font avec les mots et la place de sénatrice qu'a mademoiselle Volk lui permet sans doute bien plus de mouvements en interne que Nicol. Mais ce n'est pas terminé, loin de là, ça ne fait sans doute que commencer.


Cana Velijko

Elles se sont rencontrées un soir dans un bar du quartier riche, Ancha. Elles ont bu, elles ont ri parce que sans doute était-ce un de ces jours où rien ne va. Sans surprise, ni pour l'un ni pour l'autre sur l'instant, cette entrevue s'est terminée dans des draps froissés et des corps connectés. Jusqu'au lendemain matin. Jusqu'à ce que le visage de Manuela change en comprenant qu'elle venait de succomber à de la chair humaine, du côté de Cana la surprise fut la même. Elles crurent succomber à une femme de la même matière qu'elles, sans succès. Les regards changèrent en quelques secondes, la compassion laissa place au dégoût. Ce n'est qu'après plusieurs jours que la journaliste remarqua qu'elle avait eu une ridicule liaison avec la sénatrice la plus vénale de Néo. Elle reste belle, malgré tout, détestable mais sublime.


Vali Ionescu

La première fois qu'il se sont rencontrés, c'était au détour d'une bagarre l'opposant à un membre du parti anti-omniaque, elle venait tout juste de lui sauver la mise, bien qu'il ne l'avouera jamais. Et dès que leurs regards se sont croisés, un consentement mutuel s'est installé entre eux, un accord factice qu'ils ont toujours rompu en se trahissant l'un l'autre, sans se mettre en danger ni s'afficher. Vali a raconté son histoire à Manuela qui en échange s'est à son tour confiée, de fil en aiguille ils ont bâti leur relation sur des anecdotes échangées et des idéaux balancés qui ne savaient jamais convaincre l'autre. Pourtant,  il est rentré dans le mouvement anti-humain sous sa bénédiction et pourtant elle l'écoute peut-être plus que ses connaissances les plus proches. Si elle lui accorde une confiance de façade, l'un et l'autres savent qu'ils ne peuvent s'accorder un crédit maximal et un jeu de méfiance se déploie dans l'ombre, entre une haine sourde et un besoin de s'affronter comme deux ennemis nés. Vali lui crache des infos sur le mouvement pro-omniaque et Manuela lui offre des anecdotes qu'il se dépêche de distribuer à l'ennemi, pour lui, tout ceci n'est qu'un énorme pari qu'il prend la peine de risquer pour toucher le gros lot. Et elle y trouve son compte, ne pouvant refuser les précieuses notes qu'elle récupère. Le relation n'a rien d'une relation saine et s'ils le savent tous les deux rien n'est fait pour changer la donne.


- HEROES NEVER DIE -



Dernière édition par Admin le Jeu 4 Aoû - 17:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hndie.forumactif.org

avatar

die like the rest

▲▼ fils reliés : 107
▲▼ implanté depuis : 31/07/2016
▲▼ avatar : no-face.
▲▼ crédit(s) : hnd.

▲▼ âge : éternité.
▲▼ race : quelque chose en tout cas.
▲▼ métier : regarder, voir, appréhender, garder, aimer, haïr.

▲▼ dans tes poches : peu importe.




- heroes never die -

MessageSujet: Re: prédéfinis ▲▼ omniaques (0/4)   Jeu 4 Aoû - 15:09



Personal Jesus

Vali
Ionescu


nom ▲▼ Ionescu, en lettres d'or sur des vieux livres entassés dans l'étagère. prénom ▲▼ Vali. véritable nom d'omniaque ▲▼ Eryatta. âge ▲▼ parmis les hommes depuis près de sept ans, d'apparence trente-cinq selon la lumière du jour et le creux de ses cernes. ethnie représentée ▲▼ L'accent roumain qu'il manquerait presque pour la combinaison parfaite. lieu de fabrication ▲▼ Néo, réparé avec des pièces aux origines douteuses. métier ▲▼ Nettoyeur qui sillonne les rues, balais à la main le jour, bidons de javels la nuit et entre les deux le sourire malicieux. situation sociale ▲▼ Pauvre, totalement pauvre, à même le trottoir. situation émotionnelle ▲▼ célibataire, néant total. orientation sexuelle ▲▼ bisexuel, bicurieux, binaire, toujours des deux, fusion de cristaux dans la carcasse rouillée. traits de caractère ▲▼ discret, sarcastique, manipulateur, arrogant, minutieux, attentif, curieux. avatar ▲▼ Rami Malek. crédits ▲▼ ISHTAR.

particularités▲▼ ici.


Souvenirs
coriaces


Histoire

i. A l'époque de sa création, Vali était un omniaque nouvelle génération, plus cher, plus performant, il est passé entre les mains de riches propriétaires, engagé pour une importante famille de Néo, géante dans le textile. Il s'occupait de la sécurité et de tous les détails encadrant les sorties de ses propriétaires, père, soeurs, cousins, presque une secte dont il ne connaissait que les membres, traité comme un robot uniquement présent pour travailler  et ce sans relâche. ii. Resté  à leur service pendant deux ans, complètement coupé du monde et ignorant que d'autres omnius avaient des conditions de vie bien plus respectables, il ne chercha jamais à se rebeller et dévellopa une instinct de soumission, le rendant capable de supporter le pire. Rattrapé par le temps il est cependant vite devenu dépassé et,  suite à un dysfonctionnement de son système, assista impuissant au meurtre de la fille de ses propriétaires, causant son renvoi immédiat. iii.Désigné comme coupable de l'accident, les parents de la petite ont essayé de se débarrasser de lui et obtenir vengeance. Alors, abandonné comme un tas de ferraille dans les quartiers populaires, presque laissé pour mort,  il fût sauvé par un parieur en quête d'un nouveau robot de combat qui lui offrit une mise à jour complète. En échange il participa aux affrontements clandestins organisés et s'illustra de part son absence totale de réaction à la douleur. iv. Flambant neuf, il resta six mois aux cotés de son sauveur et nouvel employeur  avant de sympathiser avec d'autres omniaques. C'est en surprenant une de leurs conversation qu'il se demande pour la première fois à quoi ressemblait le monde extérieur. Poussé par un désir de liberté et voulant reprendre en main un destin qui semblait lui avoir été volé, il prit la fuite du club de combat.  v. Il passa les six derniers mois de sa troisième année d'existence à enchaîner plusieurs emplois dans la discrétion la plus totale, de peur d'être rattrapé par son passé. Durant cette époque il apprit à se détacher de toute relation sociale   au point de devenir complètement imperméable aux autres, annihilant tout concept de confiance. Il garde encore  aujourd'hui une certaine distance envers les "autres", n'ayant jamais eu de modèle d'amitié auquel se référer. vi. L'argent qu'il récolta au gré des services rendus lui servit à financer des études, supposée lui permettre d'accepter à son idéal et répondre à toutes les questions qu'il se posait sur son monde. Cependant, il pas au système, déconcentré et adepte de questions trop gênantes. S'il n'obtint aucun diplôme cette expérience ne fût pas un échec total puisque sous l'influence d'autres étudiants refoulés il s'engouffra dans l'univers des pros-omniaque. vii. Alors vierge de tout opinion politique, il se contenta en premier lieu de boire les paroles qu'on lui servit sur la cruauté des êtres humains. Encouragé par sa propre expérience, il s'accrocha à ces nouvelles convictions qui devinrent sa ligne de conduite, c'était là tout ce dont il lui manquait, un objectif à atteindre, un but à suivre, une cause à défendre. viii. Ses fréquentations l'influencèrent alors définitivement, finissant de le modeler à partir de morceaux de caractère en patchwork. Il développa une rage nouvelle et une fascination sans borne pour la manipulation, comprenant enfin  par quel moyen il avait été mené en bateau toutes ces années, une faculté qu'il maîtrise avec un certain cynisme, plus doué pour prêcher le faux que retourner des esprits. ix. Si il garde des humains une haine sourde, il n'en reste pas moins fasciné par la richesse de leurs vices et leur tout aussi curieuse capacité à faire le bien avec autant de minutie que le malIl n'a à l'heure actuelle, toujours pas choisi son camp de manière définitive. Son opinion penchant certes pour la cause omniaque mais n'étant pas indifférents aux charmes de ses anciens goeliers. Sa capacité à se fondre dans la masse humaine, réussir à interagir avec eux, attirer leur compassion ou leur devenir indispensable lui permettent de jouer un double-jeu qui l'amuse plus qu'il ne s'en sert pour mener une révolution. x. Vali est régit par son seul et unique instinct , n'existe qu'à travers le spectre de sa curiosité et en dépit du serment qu'il a prêté silencieusement il reste avant tout un vieux robot errant à la quête de son Graal, une place bien définie dans l'univers qu'aucun des partis n'a pu jusque là lui offrir.


Mémoires
éparses


Carlota Lucas

A l'époque, Carlota avait que 23 ans, pourtant elle traînait déjà dans des endroits un peu louches. C'est comme ça qu'elle a rencontré Vali, faut dire, au détour d'un combat de robots qui s'est terminé par une vicotre écrasante de l'Omniaque. Elle avait pas parié d'argent, mais intérieurement sans doute avait-elle tout misé sur lui. Il avait ce côté étrange qu'encore maintenant elle ne saurait définir, m'enfoutiste sans doute qui le rendait encore plus louche. Peu de temps après, ils ont échangé quelques mots anodins, pas forcément des compliments, juste histoire de combler le vide. De son côté, le bagarreur l'avait trouvé plus discrète que les autres, et là où les hommes beuglaient pour les voir se massacrer, elle regardait juste les coups tomber à gauche et à droite. Et elle est revenue plusieurs fois, Carlota, au moins une fois dans le mois jusqu'à ce que son favori se tire. Depuis, elle a perdu de cette curiosité pour ces duels et a gagné en bestialité pour eux ; qu'ils s'explosent puisque c'est ce qu'ils veulent.


Gigi Chevalier

Gigi remarque les choses, voit les gens et particulièrement ceux qui tentent de se dissimuler dans les ombres. Vali, elle a croisé sa route à plusieurs reprises et il n'est pas rare qu'en levant le nez, elle voit sa silhouette encapuchonnée se dessiner dans l'horizon. C'est le soir, souvent, quand elle ferme boutique qu'elle discerne plus aisément les joues creusées du garçon. Ils ne se sont jamais adressés la parole. Alors la fleuriste se plaît à s'inventer des histoires, à croire qu'il est un fugitif ou un anti-héros typique de son temps. Quant à Vali, il traîne souvent dans le quartier où elle travaille seulement pour les couleurs, pour la beauté des choses et la bête gentillesse qui en ressort. Peut-être qu'un jour il y mettra le boxon.


Manuela Volk

La première fois qu'il se sont rencontrés, c'était au détour d'une bagarre l'opposant à un membre du parti anti-omniaque, elle venait tout juste de lui sauver la mise, bien qu'il ne l'avouera jamais. Et dès que leurs regards se sont croisés, un consentement mutuel s'est installé entre eux, un accord factice qu'ils ont toujours rompu en se trahissant l'un l'autre, sans se mettre en danger ni s'afficher. Vali a raconté son histoire à Manuela qui en échange s'est à son tour confiée, de fil en aiguille ils ont bâti leur relation sur des anecdotes échangées et des idéaux balancés qui ne savaient jamais convaincre l'autre. Pourtant,  il est rentré dans le mouvement anti-humain sous sa bénédiction et pourtant elle l'écoute peut-être plus que ses connaissances les plus proches. Si elle lui accorde une confiance de façade, l'un et l'autres savent qu'ils ne peuvent s'accorder un crédit maximal et un jeu de méfiance se déploie dans l'ombre, entre une haine sourde et un besoin de s'affronter comme deux ennemis nés. Vali lui crache des infos sur le mouvement pro-omniaque et Manuela lui offre des anecdotes qu'il se dépêche de distribuer à l'ennemi, pour lui, tout ceci n'est qu'un énorme pari qu'il prend la peine de risquer pour toucher le gros lot. Et elle y trouve son compte, ne pouvant refuser les précieuses notes qu'elle récupère. Le relation n'a rien d'une relation saine et s'ils le savent tous les deux rien n'est fait pour changer la donne.


- HEROES NEVER DIE -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hndie.forumactif.org


Contenu sponsorisé



- heroes never die -

MessageSujet: Re: prédéfinis ▲▼ omniaques (0/4)   

Revenir en haut Aller en bas
 

prédéfinis ▲▼ omniaques (0/4)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Suggestion personnages prédéfinis
» ◁ nuit tu me fais peur, nuit tu n'en finis pas.
» # Fiche Prédéfinis #
» Fiche pour les prédéfinis
» Prédéfinis à prendre et pris~
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
▲▼ HEROES NEVER DIE :: 
de chair ou de métal
 :: Consciences échouées
-